Le commissaire européen John Dalli démissionne sur fond d’affaire avec l’industrie du tabac
Brève

Le commissaire européen John Dalli démissionne sur fond d’affaire avec l’industrie du tabac

19.10.2012

En charge de la santé et de la protection des consommateurs à la Commission européenne, le Maltais John Dalli a été contraint mardi à la démission avec « effet immédiat » après les conclusions d’une enquête menée par l’Office européen de lutte contre la fraude (OLAF) à la suite d’une plainte d’un fabricant de tabac suédois, Swedish Match. Le rapport met en cause le commissaire pour avoir couvert une tentative d’extorsion et de corruption.

« Monsieur Dalli était au courant qu’un proche, un industriel maltais, demandait des sommes d’argent à une compagnie (en l’occurrence Swedish Match), afin d’user de son influence sur le commissaire pour essayer de faire modifier une législation », a expliqué Giovanni Kessler, directeur général de l’OLAF. L’entremetteur promettait ainsi de faire lever l’interdiction de vente dans l’UE du « snus », une poudre de tabac humide à mâcher fabriquée notamment par Swedish Match et dont la vente n’est autorisée qu’en Suède et en Norvège.

De son côté, John Dalli dénonce de « fausses » charges destinées à l’éliminer. « Aucune preuve n’a permis de conclure que monsieur Dalli a été l’instigateur ou le cerveau opérationnel de cette demande de fonds » et « aucune somme n’a été payée, même en partie », a indiqué le directeur général de l’OLAF, assurant par ailleurs que le rapport d’enquête ne sera « jamais rendu public » par l’institution.

Cette démission expéditive, permet au président de la Commission européenne, Manuel Barroso, d’écarter toute menace d’une démission collective au sein de l’institution. Après l’annonce de cette démission, la réaction de l’association européenne des producteurs de tabac, réclamant l’abandon de la réforme sur le tabac à l’étude au sein de la Commission, a jeté un peu plus de troubles dans cette affaire. Le slovaque, Maros Sefkovic, commissaire en charge des Affaires institutionnelles et de l’Asministration, a été chargé d’assurer l’intérim jusqu’à l’arrivée d’un nouveau commissaire venu de Malte.

D. B. avec AFP
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
20.10.2012 à 00h56

« Nous sommes heureux d’apprendre que la commission fait le ménage dans ses rangs surtout pour ne pas être sanctionnée collectivement. Il est dommage de ne pas avoir la confirmation que le TSCG assoc Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Docétaxel : 48 décès en 20 ans selon l'enquête de pharmacovigilance

docetaxel

Les résultats consolidés de l'enquête nationale de pharmacovigilance diligentée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des... 1

L'ordonnance très libérale de la patronne de l'iFRAP pour « sauver la santé »

Agnès Verdier-Molinié

Agnès Verdier-Molinié ne manque pas d'idées. La directrice de la Fondation iFRAP, think tank libéral qui étudie l’efficacité des politiques... 16

Des médecins de Pau pétitionnent contre les pénalités visant les patients « hors parcours »

petition

« Nous demandons un moratoire pour stopper les sanctions financières dont sont victimes les patients ne trouvant pas de médecin traitant. »... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter