Dépassements : la MSA veut croire à un accord qui régule le secteur II
Brève

Dépassements : la MSA veut croire à un accord qui régule le secteur II

18.10.2012

« Il faut aboutir à un accord. Passer par la loi serait un constat d’échec », a déclaré ce jeudi matin Michel Brault, le directeur général de la MSA (Mutualité sociale agricole). Le 2e régime de protection sociale en France scrute de près les négociations entre la CNAM et les médecins libéraux. Ses bénéficiaires, au nombre de 5,6 millions, sont directement concernés par la problématique des dépassements d’honoraires.

L’accord rêvé selon la MSA prévoirait une période probatoire avant l’installation en secteur II. « S’installer en honoraires libres dès la sortie des études, cela nous paraît déraisonnable », expose ainsi Michel Brault.

La MSA, favorable à la création d’un observatoire des dépassements, considère que les médecins en secteur II devraient réserver au moins 50 % de leur activité en tarif opposable. Le régime des agriculteurs est par ailleurs favorable à la modulation des dépassements selon le profil du praticien. « On ne peut pas comparer un médecin hospitalier ayant un secteur privé à Paris, et un jeune gynécologue qui s’installe dans la Creuse ou ailleurs », estime Michel Brault.

D. CH.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
20.10.2012 à 00h55

« Pas viable. »

Répondre
 
18.10.2012 à 22h02

« Et un accord qui rétribue les médecins à leurs justes valeurs, elle y croit aussi ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter