Démission du ministre de la Santé roumain
Brève

Démission du ministre de la Santé roumain

02.10.2012

Le ministre roumain de la Santé, Vasile Cepoi, soupçonné de corruption, a démissionné lundi, une décision qui risque de retarder une vaste réforme du secteur de la santé encouragée par le FMI.

La semaine dernière, l’Agence nationale anticorruption (ANI) avait indiqué que M. Cepoi était soupçonné de « conflit d’intérêt, d’atteinte aux intérêts financiers de la Communauté européenne et de corruption » pour avoir attribué, dans ses précédentes fonctions de directeur de la Santé publique du département de Iasi (nord-est) un contrat financé par l’UE à des sociétés employant des proches dont sa femme. Afin de restaurer la confiance dans son gouvernement, le Premier ministre social-démocrate Victor Ponta s’était engagé devant la Commission européenne, à éviter que des ministres ne restent en fonction s’ils étaient impliqués dans des affaires de corruption. Démissionnaire, M. Cepoi reste toutefois dans l’équipe gouvernementale comme conseiller d’État pour les problèmes de santé, a précisé le ministère dans un communiqué. Le secrétaire d’État à la santé, Raed Arafat, assure temporairement les fonctions de ministre en attendant la nomination du successeur de M. Cepoi. La Roumanie tente depuis des années de réformer en profondeur son système de santé qui est dans un état déplorable. Cette réforme importante, voulue également par le Fonds monétaire international (FMI) a été repoussée à plusieurs reprises. Un nouveau projet de loi est en préparation mais n’a pas encore été adopté.

 Dr L. A. (avec AFP)
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 6

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter