Brève

Bisphénol A : la France demande un classement européen plus sévère

28.09.2012
favoritePrint

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) propose, au niveau européen, un classement plus sévère du bisphénol A en tant que « toxique pour la reproduction ».

Depuis 2002, le bisphénol A fait l’objet d’un classement européen harmonisé comme « toxique pour la reproduction suspecté ». Or, à la lumière des nombreuses études publiées depuis 2002, le dossier français propose de classer le bisphénol A comme toxique pour la reproduction pour l’homme sur la base des effets sur la fertilité et le système reproducteur mâle et femelle observés chez l’animal et corroborés par des études épidémiologiques, chez l’être humain. L’ANSES propose de considérer un classement en catégorie 1A, « en fonction de la façon dont les incertitudes sur les données humaines sont interprétées ».

Cette proposition de révision, soumise au Comité d’évaluation des risques de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), fera l’objet d’une publication sur le site Internet de l’agence, en vue d’une consultation publique. Celle-ci ne devrait pas intervenir avant le début de l’année 2013.

L’Assemblée nationale française a voté pour l’élargissement de l’interdiction du BPA dans tous les contenants alimentaires (il est actuellement interdit dans les biberons). La proposition de loi, que soutient le gouvernement, devrait passer le mois prochain au Sénat.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

À Cluj, le suicide d’étudiants français en médecine préoccupe les autorités

Les suicides de deux étudiantes en médecine françaises de la faculté de Cluj-Napoca, en Roumanie, et la tentative de suicide de deux autres de leurs camarades, en mars dernier, mettent en lumière les graves difficultés rencontrée... 5

Nicolas Revel (CNAM) : « Les médecins généralistes recevront une prime moyenne de 6 264 euros » Abonné

Nicolas Revel (CNAM) : « Les médecins généralistes recevront une prime moyenne de 6 264 euros »-1

Dans un entretien exclusif au « Quotidien », le directeur de l’assurance-maladie annonce que les généralistes toucheront une prime moyenne... 11

Séisme au Népal : les associations sont sur le pied de guerre

« L’urgence c’est les 72 premières heures », a expliqué à l’AFP, le Dr Gilbert Potier, directeur des opérations internationales de Médecins... 1

Don d’organe : l’Ordre des médecins s’oppose au principe du consentement présumé

Le conseil de l’Ordre des médecins s’oppose à l’amendement 46 ter du projet de loi Santé qui instaure le principe du consentement présumé... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

loisirs

Festival, Voyage, Restaurant... Retrouvez tous les choix de la rédaction

Consulter