Midi-Pyrénées : les cas de rougeole sont en recrudescence
Brève

Midi-Pyrénées : les cas de rougeole sont en recrudescence

20.07.2012

Une épidémie de rougeole sévit en Midi-Pyrénées à la faveur d’un faible taux de vaccination, a indiqué hier l’Agence régionale de santé (ARS) qui a dénombré 175 cas dans cette région, soit environ un tiers des personnes infectées en France (580 cas).

« Depuis le début de l’année, nous observons une recrudescence des cas de rougeole dans la région, qui est l’une des plus touchées, alors que le reste de la France ne connaît qu’un fond de circulation du virus », signale le Dr Anne Guinard, épidémiologiste au sein de la cellule Midi-Pyrénées de l’Institut de veille sanitaire (InVS). En 2009, Midi-Pyrénées comptait 135 cas déclarés de cette infection virale hautement contagieuse. Les 175 cas des six premiers mois de 2012 dépassent donc à eux seuls ce seuil annuel.

La maladie touche d’abord les enfants, mais les adultes de plus de 20 ans représentent 40 % des malades, selon un communiqué de l’ARS. « Il s’agit en forte proportion d’adultes, notamment sur des formes graves », entre juin et juillet, deux cas d’encéphalite rougeoleuse ont été identifiés, contre trois sur toute l’année dernière.

Deux autres départements frontaliers de Midi-Pyrénées, Lot-et-Garonne et Lozère, sont également fortement touchés. « La couverture vaccinale est très insuffisante dans la région », explique le Dr Guinard. Le défaut de vaccination touche aussi les professionnels de santé. Trois d’entre eux, dont des infirmiers, ont été contaminés le mois dernier. « Ils ont certainement contracté le virus à l’hôpital, et peuvent le transmettre à des personnes fragiles », alerte la praticienne. Une campagne de sensibilisation est prévue à la rentrée.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
FILLON

François Fillon : « Le gouvernement socialiste a montré son mépris des médecins »

« Pas question de toucher à l'assurance-maladie, et encore moins de la privatiser ». Après des semaines de polémique, le candidat LR à l'élection présidentielle détaille sa contre-attaque sur le terrain de la santé. Il reproche au gouvernement d'avoir voulu imposer aux médecins le tiers payant – dont il supprimera, s'il est élu, le caractère obligatoire. Entretien. 14

À Saint-Lunaire, branle-bas de combat pour remplacer un généraliste

st lunaire

À Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine), station balnéaire près de Dinard, la prochaine saison touristique donne des sueurs froides à la mairie. L... Commenter

Les décotes tarifaires unilatérales ne passent pasLes radiologues prêts au bras de fer avec la CNAM Abonné

radiologue

Furieux de l'entrée en vigueur de nouvelles baisses de tarifs et des forfaits techniques imposées par l'assurance-maladie, les radiologues... 3

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions

Assises parisiennes de la santé : défibrillateurs, santé sexuelle, jeunes médecins... un florilège de propositions-1

Après dix mois de débats, une cinquantaine d’évènements réunissant plus de 2 000 personnes et une « importante » concertation sur Internet,... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter