Dépassements : le SML prêt à négocier mais pas à toucher au secteur II
Brève

Dépassements : le SML prêt à négocier mais pas à toucher au secteur II

19.07.2012

À quelques jours du début des négociations conventionnelles sur l’encadrement des dépassements d’honoraires, le 25 juillet, dont le Conseil de l’UNCAM doit adopter les orientations ce jeudi, les médecins libéraux voient d’un mauvais œil la volonté du gouvernement de s’attaquer au secteur II. La ministre de la Santé a invité les syndicats, l’assurance-maladie et les organismes complémentaires (UNOCAM) à conclure un contrat d’accès aux soins pour « limiter leur taux de dépassement ». Il est également prévu de demander aux médecins de secteur II qui refuseraient ce nouveau contrat d’accès aux soins de s’engager dans un « accord de modération tarifaire susceptible de garantir sur une période donnée la maîtrise de dépenses de soins restant à la charge du patient ».

Détecter les abus.

Pour le Dr Christian Jeambrun, président du SML, il est impensable de modifier l’usage actuel du secteur II : « Nous sommes d’accord pour discuter de la création d’un autre secteur mais pas touche au secteur II. » Le leader syndical est disposé à « combattre les dépassements abusifs qui nuisent à l’image de la médecine libérale ». « Les abus considérables sont principalement le fait de praticiens qui ont une activité privée en milieu hospitalier, affirme-t-il. Qu’on les détecte, qu’ils passent devant le Conseil de l’Ordre des médecins et qu’on sorte ces médecins de l’hôpital pour pratiquer leur secteur libéral. »

Mais les médecins spécialistes qui demandent des honoraires libres ne doivent pas tous être mis dans le même sac. « Le secteur II permet à de nombreux spécialistes libéraux d’exercer leur métier, poursuit le président du SML. Un dépassement de 50 % sur une consultation à 23 euros n’est pas comparable à un dépassement de 50 % sur des actes à 1 500 euros. Ne punissons pas l’ensemble de la profession ».

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
25.07.2012 à 00h17

« Encore heureux qu'ils défendent le secteur II, le secteur I étant une infamie, il ne manquerait plus que le secteur II lui ressemble ! »

Répondre
 
22.07.2012 à 21h22

« Que de motivation à défendre le secteur 2 ! Il est vrai que la majorité des syndiqués du SML sont en secteur 2. Les spécialités cliniques en secteur 1 à Paris, où les charges sont importantes, sont Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Temps de travail non respecté : les internes de Marseille mettent en demeure l'AP-HM

aphm

Le Syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille (SAIHM) a sommé, ce lundi 16 janvier, l'Assistance publique-Hôpitaux de... 4

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 36

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter