Le GEMME condamne « la baisse irréaliste du prix des génériques » proposée par la CNAM
Brève

Le GEMME condamne « la baisse irréaliste du prix des génériques » proposée par la CNAM

18.07.2012

L’association GEMME, qui réunit 13 fabricants de médicaments génériques, ne souscrit pas aux pistes d’économies proposées mardi 17 juillet par l’Assurance-maladie. L’association estime que « l’insistance de la CNAM à n’agir que sur le levier du prix des génériques ne doit pas masquer l’insuffisance de leur usage et de leur prescription ». Elle rappelle à ce sujet « qu’un point de prescription supplémentaire dans le répertoire équivaut à 90 millions d’euros d’économies ». Pour réduire ses déficits, la caisse nationale propose de « porter la décote des génériques à 70 % du médicament princeps, au lieu de 60 % actuellement », précisant au passage que « les prix des génériques apparaissent parmi les plus élevés en France » par rapport à six autres pays européens.

« Une nouvelle fois, continue le GEMME, la CNAM propose une baisse irréaliste du prix des médicaments génériques ». L’association assure que les prix des génériques sont compétitifs en France « par rapport aux marchés européens comparables ». Selon l’association, ces propositions « dangereuses » de la CNAM sont « inefficaces et démobilisatrices », tant pour les industriels que pour les « pharmaciens, chargés de convaincre les patients du bien-fondé des génériques et de rétablir la confiance ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 17

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter