Le nimésulide, uniquement pour les traitements de courte durée
Brève

Le nimésulide, uniquement pour les traitements de courte durée

13.06.2012

L’Agence nationale de sécuité du médicament et des produits de santé en accord avec l’Agence européenne du médicament informe que les spécialités à base de nimésulide (Nexen et génériques) sont dorénavant indiquées uniquement dans les traitements de courte durée (15 jours maximum) ; c’est-à-dire au traitement de la douleur aiguë et des dysménorrhées primaires. Elles ne doivent plus être préscrites dans l’arthrose symptomatique. Cette décision est motivée par un risque d’hépatotoxicité accru du nimésulide avec une efficacité similaire aux autres AINS disponibles, mis en évidence à la suite de la réévaluation complète du rapport bénéfice/risque de ce principe actif.

Dr A.T.M.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... Commenter

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

Attentats, situation exceptionnelle : en Bourgogne-Franche-Comté, les médecins libéraux s’organisent

blondet

L’URPS médecins libéraux Bourgogne-Franche-Comté organise ce vendredi, à Beaune, une soirée d’information pour présenter à la profession et... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter