UE : les droits des handicapés mentaux ne sont pas respectés
Brève

UE : les droits des handicapés mentaux ne sont pas respectés

07.06.2012

Les droits des personnes handicapées mentales ne sont pas respectés malgré la législation internationale existante, adoptée par les pays de l’Union Européenne (UE). C’est ce que dénonce l’Agence des droits fondamentaux (FRA), à l’occasion de la publication de deux rapports.

La convention de l’Organisation des Nations unies (ONU) sur les droits des personnes handicapées est entrée en vigueur en mai 2008 et a été ratifiée par 21 pays membres de l’UE. Le texte se prononce notamment en faveur de l’autonomie des personnes handicapées et de l’égalité de leurs droits avec les personnes valides.

« Il reste beaucoup à faire pour que les droits des 80 millions de personnes handicapées que compte l’Europe soient respectés », a déploré Morten Kjaerum, le directeur de la FRA.

Les deux rapports incitent à favoriser l’insertion de ces personnes dans la société plutôt que leur placement en institution, et dénoncent l’exclusion et la stigmatisation dont sont victimes les personnes souffrant de troubles mentaux.

« Pour une vie autonome de bonne qualité, le non placement en institution doit aller de pair avec une réforme de la politique sociale » en matière de santé, d’enseignement et d’emploi, détaille la FRA se fondant sur une étude consacrée à l’autonomie et menée dans neuf pays de l’UE.

Selon ce rapport, les personnes handicapées mentales n’ont pas de réelles perspectives d’emploi, ce qui les rend dépendantes des aides publiques.

La FRA a également mis en avant « des expériences extrêmement négatives » à la suite de traitements et de placements involontaires, conséquences du manque d’informations, selon un second rapport, mené dans les 27 pays membres de l’UE ainsi que dans neuf autres pays.

C. R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 4

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... Commenter

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 1

La CSMF réclame une loi de santé rectificative et détaille son projet politique

ortiz

À un mois du premier tour de la présidentielle, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a placé le futur président de la Rép... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter