Brève

22 % de mention « non substituable » dans les prescriptions des généralistes, selon un sondage

04.06.2012
favoritePrint

Alors que l’assurance-maladie doit dévoiler mercredi 6 juin ses chiffres sur l’utilisation de la mention « non substituable » (« NS »), un sondage du GEMME (qui regroupe des fabricants de génériques) indique que les médecins généralistes utiliseraient cette mention pour 22 % de leurs prescriptions. « Ce taux s’élève encore, précise le GEMME, chez les médecins généralistes de plus de 55 ans avec une patientèle importante », sans toutefois donner plus de précisions.

Certes, la valeur de ce sondage, avec seulement 200 généralistes interrogés, reste toute relative. Mais il sera intéressant de le comparer aux chiffres de la CNAM, qui a prévenu à plusieurs reprises qu’en cas d’abus de la mention « NS », elle se réserverait le droit de sanctionner les praticiens qui utiliseraient cette mention sans justification médicale. Sans dévoiler ses propres chiffres avant l’heure, la CNAM précise qu’ils font apparaître un taux de « NS » dans les prescriptions « sensiblement inférieur » à celui obtenu par le GEMME.

Pour l’association, « la relance de la politique du générique doit s’appuyer sur des actions fortes pour encadrer les pratiques de prescription ».

 H.S.R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
Pour ou contre le tiers payant généralisé ? 19 médecins députés s’expliquent-0
Diaporama

Pour ou contre le tiers payant généralisé ? 19 médecins députés s’expliquent

Le 9 avril, l’Assemblée nationale adoptait l’article 18 de la loi de santé, synonyme de généralisation du tiers payant d’ici à fin 2017. 35 députés participaient au scrutin parmi lesquels 8 médecins (3 votes pour, 5 contre), sur la trentaine de praticiens siègeant dans l’hémicycle. Que pensent-ils de cette disposition censée améliorer l’accès aux soins des Français et à laquelle une majorité de... 30

Comment faire des économies à l’hôpital ? Le mode d’emploi choc d’un think tank libéral

Comment faire des économies à l’hôpital ? Le mode d’emploi choc d’un think tank libéral-1

L’hôpital doit être géré comme une entreprise. La médecine de proximité est libérale, pas hospitalière. C’est à partir de ces deux... 25

L’adhésion à la vaccination repart à la hausse en 2014, des résistances persistent

À la veille de la semaine européenne, l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) a révélé les données du Baromèt... 2

Refus du tiers payant, consultations majorées, recours au « DE » : l’UNOF lance à son tour la guérilla

Refus du tiers payant, consultations majorées, recours au « DE » : l’UNOF lance à son tour la guérilla-1

Président de la branche généraliste de la CSMF (UNOF), le Dr Luc Duquesnel a réuni son comité directeur après la fin de l’examen en séance... 6

Pour réduire le déficit de la Sécu, les Français proposent de raboter les tarifs des médecins

Pour réduire le déficit de la Sécu, les Français proposent de raboter les tarifs des médecins-1

La limitation des tarifs des professionnels de santé est la solution préférée de 84 % des Français pour réduire le déficit de... 133

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

loisirs

Festival, Voyage, Restaurant... Retrouvez tous les choix de la rédaction

Consulter