Brève

Dépistage élargi de la tuberculose dans un lycée du Val-de-Marne

23.05.2012
favoritePrint

À la suite du diagnostic de tuberculose chez un jeune lycéen du Val-de-Marne, l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France (ARS) et le Centre de lutte anti-tuberculeux (CLAT) du Val-de-Marne ont mis en place un dépistage de la tuberculose au sein du lycée E. Delacroix de Maisons Alfort début juin.

Une première vague de dépistage a déjà été réalisée entre février et avril 2012 dans la famille du lycéen et auprès de ses camarades de classe, de sport et auprès de ses enseignants. Cinq cas de tuberculose ont été détectés dans le lycée : un enseignant du premier malade, un camarade de classe, un camarade d’activité sportive, et deux autres élèves de classes supérieures. Un autre cas a aussi été diagnostiqué dans la famille du lycéen et chez un agent du personnel soignant ayant pris en charge l’élève à l’hôpital.

Ces premiers résultats « témoignant d’une transmission certaine », les autorités ont décidé d’élargir le dépistage à l’ensemble des classes dans lesquelles de nouveaux cas ont été identifiés. Les élèves et enseignants n’ayant pas pu participer à la première vague de dépistage sont également invités à se faire dépister. Cette deuxième vague de dépistage se déroulera la 1ère quinzaine de juin. Elle vise toutes les personnes susceptibles d’avoir été exposées au malade index (élèves, enseignants, surveillants…), même de façon très transitoire.

« Même si la situation francilienne s’est nettement améliorée au fil des ans (3 157 cas étaient déclarés en 2000 contre 1 912 en 2010), la tuberculose reste un sujet de préoccupation important pour la région », souligne l’ARS. Dans le département du Val de Marne, le taux d’incidence est de 17,2 pour 100 000 habitants en 2010 (227 cas déclarés). Le 31 mai 2012 lors d’une Journée départementale du Val-de-Marne sur la tuberculose organisée par le Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil en partenariat avec l’ARS, la politique de lutte départementale et régionale contre la tuberculose sera présentée aux professionnels de santé du département.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Rhume : les vasoconstricteurs doivent être prescrits sur ordonnance, demande l’Académie

L’Académie nationale de médecine a, dans un communiqué, mis en garde contre l’accès en vente libre des médicaments du rhume à base de... 2

PDS de nuit profonde : du rififi entre les médecins effecteurs et l’ARS de Franche-Comté

PDS de nuit profonde : du rififi entre les médecins effecteurs et l’ARS de Franche-Comté-1

Lors d’une réunion qui s’est tenue le 24 juin, l’agence régionale de santé (ARS) a pris la décision de supprimer la permanence des soins... 3

Chirurgie, médecine, obstétrique : l’hôpital public grignote des parts de marché et le fait savoir

Chirurgie, médecine, obstétrique : l’hôpital public grignote des parts de marché et le fait savoir -1

Chiffres à l’appui, la Fédération hospitalière de France (FHF) salue ce mardi les hôpitaux du secteur public « plus dynamiques que jamais... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

loisirs

Festival, Voyage, Restaurant... Retrouvez tous les choix de la rédaction

Consulter