La présidente de l’autorité européenne de sécurité des aliments démissionne pour conflit d’intérêt
Brève

La présidente de l’autorité européenne de sécurité des aliments démissionne pour conflit d’intérêt

09.05.2012

Présidente du conseil d’administration de l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) depuis 2008, la Hongroise Diana Banati a présenté « à la demande de l’EFSA » sa démission mardi, « avec effet immédiat ». Cette dernière a en effet décidé de prendre des responsabilités au sein de l’international life science institute (ILSI) – le lobby de l’industrie agroalimentaire – « ce qui n’est pas compatible avec sa fonction » au sein de l’EFSA, indique l’Autorité dans un communiqué.

Diana Banati avait auparavant été soupçonnée de conflit d’intérêt par le député européen José Bové qui l’avait accusée d’avoir « menti » pour parvenir au poste de présidente du CA de l’EFSA, « en ne se reconnaissant qu’un rôle mineur au sein de l’ILSI, alors qu’elle était membre du conseil des directeurs de l’ILSI ». Lors de la reconduction de Diana Banati pour un second mandat de 4 ans en 2010, l’EFSA avait adopté un code de conduite plus strict, imposant aux membres du conseil d’administration de préciser l’ensemble de leurs activités pour mettre à jour tout conflit d’intérêt. Sélectionnés par la Commission européenne, les membres du conseil d’administration de l’EFSA sont nommés par les États membres de l’Union après avis du Parlement européen.

 D. B.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter