Grenoble : deux suspects placés en garde à vue
Brève

Grenoble : deux suspects placés en garde à vue

09.05.2012

Un homme de 28 ans, identifié grâce aux caméras de vidéosurveillance du CHU de Grenoble et recherché par la police depuis une dizaine de jours, s’est présenté de lui-même au commissariat ce mercredi matin. Il a été immédiatement placé en garde à vue dans l’affaire de la violente agression d’un médecin de l’hôpital Michallon le dimanche 29 avril.

Fils de la patiente hospitalisée, il a reconnu son implication dans l’agression. « Il s’est énervé au vu de l’accueil qu’il n’estimait pas convenable qui a été réservé à sa mère », hospitalisée à la demande de sa fille pour des troubles psychiatriques, a indiqué une source proche de l’enquête. « Cet homme avait aussi un enfant assez gravement malade », a précisé une seconde source.

Un deuxième suspect s’est présenté quelques heures plus tard au commissariat. Ami du fils, présent au CHU le dimanche 29 avril, il n’a pas reconnu son implication dans l’agression. « La décision sera prononcée demain (jeudi) par le parquet sur la suite de la procédure », a indiqué le parquet.

Le personnel de l’hôpital avait manifesté son soutien aux collègues agressés et demandé un service de sécurité 24h/24. Le Dr Patrick Pelloux, président de l’association des médecins urgentistes de France (AMUF), a exigé « des sanctions exemplaires » contre les auteurs des violences.

C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 17

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter