Emprisonnés en Libye pour avoir transmis le VIH : 1 million pour le médecin, les infirmières amères
Brève

Emprisonnés en Libye pour avoir transmis le VIH : 1 million pour le médecin, les infirmières amères

28.03.2012

Un tribunal néerlandais a accordé au médecin emprisonné en Libye avec cinq infirmières bulgares sous l’accusation d’avoir inoculé le virus du sida à des enfants dans un hôpital de Benghazi, le versement d’un million d’euros de dommages et intérêts, a annoncé mardi son avocate. « Un tribunal civil néerlandais a accordé à mon client, un médecin palestinien, un million d’euros pour des accusations de tortures et de mauvais traitement durant sa détention en Libye », a déclaré à l’AFP son avocate Liesbeth Zegveld. Achraf Joumma Hajouj, un médecin bulgare d’orgine palestinienne, avait, le 27 juillet 2011, assigné 12 fonctionnaires libyens devant le tribunal civil de La Haye qui a rendu sa décision le 21 mars. Aucun d’eux ne s’est présenté devant le tribunal. « Nous n’avons aucune idée de l’endroit où ils se trouvent », a reconnu l’avocate mais a-t-elle ajouté, « comme ces fonctionnaires travaillaient pour l’État, le gouvernement libyen devrait payer ». Les gouvernements peuvent changer « mais ils restent responsables », a-t-elle ajouté. Le médecin, âgé de 41 ans, vit aujourd’hui aux Pays-Bas. Condamné à mort en 1997 tout comme les 5 infirmières bulgares, il avait vu sa peine commuée en prison à vie sous la pression internationale, ce qui avait ouvert la voie à une extradition. Libérés en 2007, les soignants, ramenés en Bulgarie dans l’avion présidentiel français par l’ex-épouse du président Nicolas Sarkozy, Cécilia, avaient été graciés par le président bulgare. En Bulgarie, les infirmières ont accueilli avec amertume l’annonce du tribunal néerlandais. Alors qu’une enquête visant à identifier les auteurs des tortures est en cours dans ce pays, l’une d’elle, interrogée par l’AFP, a déclaré : « C’est une honte que la Bulgarie n’ait pas fait cela avant les Pays-Bas. La justice néerlandaise a montré comment il faut agir. Notre pays devient ridicule aux yeux de l’Europe et notamment de la France qui nous a libérées ».

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 65

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter