Gare aux concentrations en aluminium dans les déodorants
Brève

Gare aux concentrations en aluminium dans les déodorants

26.03.2012

Six déodorants antitranspirants sur 14 contiennent des concentrations en aluminium supérieures au taux préconisé par l’agence des produits de santé (AFSSAPS). Les antitranspirants pour hommes et femmes testés par le mensuel « 60 Millions de consommateurs » contiennent de l’aluminium, dans des teneurs « très variables d’un produit à l’autre ». « Elles se situent entre 0,19 % et 2 % d’aluminium pur », selon le mensuel alors que le taux maximal préconisé par l’AFSSAPS est de 0,6 %.

« 60 Millions de consommateurs » a également testé un déodorant à la pierre d’alun naturelle, présentée comme une alternative à l’aluminium, montrant qu’il contenait aussi de l’aluminium (moins de 0,3 %). Dans un rapport, publié en octobre dernier, l’AFSSAPS indiquait qu’« aucun élément pertinent ne permet de considérer l’exposition par voie cutanée à l’aluminium comme présentant un risque cancérogène ». Mais compte tenu d’autres effets possibles de l’aluminium (neurotoxicité, atteinte osseuse, anémie), l’AFSSAPS a recommandé de « restreindre la concentration d’aluminium dans les produits antitranspirants ou déodorants à 0,6 % ». Elle a également préconisé de « ne pas utiliser les produits cosmétiques contenant de l’aluminium sur peau lésée ». « Il serait nécessaire d’informer le consommateur que les produits antitranspirants ou déodorants ne doivent pas être utilisés après le rasage ou en cas de lésion de la peau », précisait l’agence qui recommandait « que cette information figure sur le conditionnement ». « 60 Millions de consommateurs » montre, dans son essai, que si « globalement, les modes d’emploi et précautions d’usage figurent bien sur les emballages », aucune référence ne fournit la mention complète recommandée par l’AFSSAPS.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 22

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... 3

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 2

Dix cliniques ferment par an : la FHP dénonce le « goût amer » du quinquennat Touraine

clinique

Lamine Gharbi ne regrettera pas Marisol Touraine au ministère de la Santé. À un mois du premier tour de la présidentielle, le patron de la... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter