Prothèses PIP : les chirurgiens ne jouent pas tous le jeu de la baisse des tarifs
Brève

Prothèses PIP : les chirurgiens ne jouent pas tous le jeu de la baisse des tarifs

14.03.2012

Environ 20 % des femmes porteuses de prothèses mammaires PIP se sont fait retirer leurs implants, selon les chiffres fournis aujourd’hui par les autorités sanitaires françaises. « Il y a déjà au moins cinq mille femmes françaises qui n’ont plus de prothèses PIP sur environ 30 000 porteuses », a indiqué le directeur général de l’agence des produits de santé (AFSSAPS), Dominique Maraninchi à l’issue du comité de suivi des porteuses PIP. Selon un bilan établi fin février, 1 986 ruptures ont été constatées sur des prothèses PIP. Près de la moitié de ces ruptures concerne des implants récents de moins de cinq ans, « ce qui est anormal », confirme le Pr Maraninchi. « Ces chiffres confirment la mauvaise qualité des implants PIP » et confortent la décision du gouvernement de recommander le retrait, a-t-il ajouté. Fin février, 3 031 femmes porteuses d’implants PIP s’étaient fait retirer leurs prothèses à titre préventif soit 2 154 de plus que fin janvier. Le directeur général de la Santé (DGS), Jean-Yves Grall a souligné, à l’issue de la même réunion, qu’il y avait eu peu de réclamations de patientes sur les opérations d’explantation. Les syndicats des chirurgiens plasticiens avaient promis de pratiquer des honoraires « modérés » pour ces opérations. Mais Murielle Ajello, présidente du Mouvement de Défense des Femmes Porteuses d’Implants et de Prothèses (MDFPIP) affirme que beaucoup continuent de pratiquer les tarifs « habituels ». Jean-Yves Grall ne signale, pour sa part, que « trois ou quatre signalements de patientes à l’Ordre des médecins ».

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 51

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter