Loi sur le handicap : les associations dénoncent le manque de volonté politique
Brève

Loi sur le handicap : les associations dénoncent le manque de volonté politique

14.03.2012

Sept ans après la loi de février 2005 pour l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées, les associations représentatives ont tiré un bilan mitigé, lors d’une table ronde organisée au Sénat par la commission pour le contrôle et l’application des lois.

L’Association des paralysés de France (APF) déplore « un manque d’impulsion politique ». Son président, Jean-Marie Barbier, a fait savoir que « la gouvernance est un problème » et a plaidé en faveur de la nomination d’un haut-commissaire au handicap, qui serait rattaché au Premier ministre.

Les associations ont aussi dénoncé le retard dans l’accessibilité des bâtiments publics, qui doit être effective en 2015. Arnaud de Broca, secrétaire général de la FNATH (accidentés du travail et handicapés) a pointé du doigt un certain « flottement » dans sa mise en œuvre.

Les associations ont enfin tiré la sonnette d’alarme sur l’emploi : « les travailleurs handicapés ont plutôt bien résisté au début de la crise mais depuis quelques mois, c’est catastrophique », a constaté Arnaud de Broca.

Le bilan est meilleur en termes de scolarisation des enfants handicapés. « Les portes de l’école se sont ouvertes », a affirmé Sophie Cluzel, présidente de la Fédération nationale des associations au service des élèves (FNASEPH). Tout n’est pas rose pour autant : « On ne sait pas exactement combien d’enfants ne sont pas scolarisés, on manque d’outils statistiques », et on constate « l’échec complet de l’accompagnement scolaire », dossier « au point mort depuis 2010 », a complété Sophie Cluzel.

C’est donc un bilan en demi-teinte qui ressort de cette réunion : les associations estiment que la loi de 2005 est une bonne loi, mais peu appliquée.

 C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
vieux

Grippe : premières leçons d'une épidémie précoce Abonné

L'arrivée précoce de la grippe a surpris les professionnels de santé et les hôpitaux. Le virus A(H3N2) circulant touche en majorité les personnes âgées. D'aucuns évoquent déjà l'épidémie de l'hiver 2014/2015 où une surmortalité record avait été observée avec un excès de 18 300 décès. Le Pr Bruno Lina estime qu'il ne s'agit pas d'une « réplique de 2014 ». De plus, la souche circulante est une... 2

Grippe : l'Ordre réclame la vaccination obligatoire des médecins

bouet voeux

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) est favorable à une vaccination obligatoire des praticiens contre la grippe, et plus... 89

Bilan en demi-teinte des expérimentations d'alternatives à la PACES

paces

Les alternatives à la première année commune aux études de santé (PACES) expérimentées depuis deux ans dans dix facultés ont entraîné une... 1

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes » Abonné

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes »-1

Candidat à la primaire sous les couleurs de l'Union des démocrates et écologistes (UDE), Jean-Luc Bennahmias veut désengorger les urgences... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter