Démographie médicale : les jeunes généralistes favorables à une régulation incitative
Brève

Démographie médicale : les jeunes généralistes favorables à une régulation incitative

02.03.2012

Alors que la désertification médicale s’invite dans les discours des candidats à la présidentielle, le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG) dénonce « l’aveuglement stratégique qui anime la politique de santé dans notre pays » et la gestion des jeunes médecins « comme les stocks de marchandises d’une entreprise ». En 1990, les « experts » de santé publique criaient au trop-plein de médecins et demandaient des mesures coercitives, rappelle le syndicat. En 2012, le problème est inverse, mais, analyse le SNJMG, « les positions des politiques restent aussi démagogiques ou caricaturales ».

« La coercition n’a jamais fait la preuve de son efficacité », avance le syndicat. La démographie médicale doit être considérée, plaide-t-il, sous l’angle de la crise identitaire de la médecine générale et ne peut être améliorée par des contraintes.

Au contraire, le SNJMG propose « une régulation incitative » de l’offre de soins selon les besoins locaux, avec la mise en place d’un forfait d’aide à l’installation, variable selon le lieu et le mode d’exercice, qui s’ajouterait à la rémunération à l’acte. Les jeunes généralistes souhaitent la revalorisation d’un secteur conventionnel unique associant paiement à l’acte et forfaits. Ils prônent une politique d’évolution de carrière avec des passerelles entre spécialités et une meilleure souplesse entre formation initiale (qui devrait intégrer un module de gestion et de droit) et pratique.

Ils envisagent enfin l’augmentation du temps médical grâce à la promotion de regroupements, la création de plateaux techniques de médecine ambulatoire de proximité, le développement de la délégation d’actes médicaux, et la simplification des sociétés libérales.

 C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
02.03.2012 à 18h44

« Entièrement d'accord pour redonner de l'attractivité. Idem pour l'hôpital : la souplesse et la réversibilité des carrières est fondamentale pour ne pas se laisser enfermer en fin de DCEM4 à choisir Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

C à 25 euros : les médecins de Romillé encourent 6 mois de non-prise en charge de leurs cotisations sociales

Romillé

Quatre médecins contestataires de Romillé (Ille-et-Vilaine), qui cotent le C à 25 euros depuis février 2016, ont été entendus hier... 25

Bilan des ECNi 2016 : moins de candidats, les jeunes ont cartonné, l'ophtalmo au top !

ecni

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES), en partenariat avec le Centre national de gestion... 1

Les gastro-entérologues veulent sensibiliser les Français à la prévention des cancers digestifs

gastro

À l'occasion des Journées francophones d’hépatogastroentérologie et d’oncologie digestive (JFHOD), la Société nationale française de gastro-... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter