Guerre Leclerc-pharmaciens : les officinaux gagnent une manche
Brève

Guerre Leclerc-pharmaciens : les officinaux gagnent une manche

10.02.2012

La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Colmar a condamné jeudi le groupe Leclerc à verser 260 000 euros de dommages et intérêts à l’Union de groupement de pharmaciens d’officine (UDGPO) et l’un de ses membres, pour une publicité comparative « illicite » sur des produits de parapharmacie.

Leclerc devra verser 60 000 euros à l’UDGPO (qui réunit plus de 3 500 pharmacies), et 200 000 euros au groupement Univers Pharmacie (147 pharmacies sous enseigne). Le jugement devra en outre être publié aux frais de Leclerc.

Les plaignants s’estimaient lésés par une campagne publicitaire parue dans la presse et sur Internet à la fin de 2011, dans laquelle Leclerc mettait en avant les prix plus bas de ses produits de parapharmacie par rapport à ses concurrents.

L’UDGPO et Univers Pharmacie, d’une part, et Leclerc d’autre part, se sont déjà affrontés en justice à propos d’une autre campagne publicitaire de Leclerc sur les prix des médicaments en pharmacie, alors que le groupe de distribution réclame le droit de vendre des médicaments non remboursés. Leclerc a été condamné en première instance à cesser cette campagne puis a eu gain de cause en appel. Mais la Cour de cassation a relancé en avril 2011 ce dossier, qui devra à nouveau être examiné.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 16

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter