Astreintes en libéral : Avenir hospitalier dénonce une inégalité de traitement
Brève

Astreintes en libéral : Avenir hospitalier dénonce une inégalité de traitement

07.02.2012

La convergence tarifaire entre les hôpitaux et les cliniques doit également concerner les gardes et astreintes : telle est la revendication d’Avenir hospitalier dont le Syndicat national des praticiens hospitaliers anesthésistes réanimateurs (SNPHAR) fait partie.

L’intersyndicale est offusquée par l’arrêté publié mi-janvier qui fixe la rémunération de la permanence des soins des médecins libéraux à 150 euros l’astreinte de nuit, 50 euros l’astreinte de début de nuit, et 100 euros l’astreinte en nuit profonde (hors déplacement). Cette somme est jusqu’à cinq fois plus élevée que celle versée aux médecins hospitaliers, qui touchent 30,54 euros en forfait de base pour une astreinte de sécurité, et 42,13 euros pour une astreinte opérationnelle.

Le SNPHAR évoque une « injustice notoire, voire une discrimination ». L’intersyndicale Avenir hospitalier demande à ce que le travail de nuit soit payé 150 euros quel que soit le lieu d’exercice. « Ce serait un signe fort pour s’engager vers le double pari de l’accord-cadre [récemment signé par Xavier Bertrand et plusieurs syndicats médicaux, NDLR], attirer les jeunes [praticiens à l’hôpital public, NDLR] et fidéliser les autres », estime l’intersyndicale, qui réclame une remise à plat complète de la permanence des soins en milieu hospitalier.

 D. CH.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 4 Commentaires
 
10.02.2012 à 10h32

« Mes chers confrères hospitaliers, faitent donc le calcul selon les indications de notre confrère libéral du 07.02.2012 à 23h33 et nous pourrons parler en connaissance de cause. »

Répondre
 
08.02.2012 à 11h37

« Mais non, c'est bientôt Alma-Ata de 1978. Il faut vous mettre au courant... rouge. »

Répondre
 
07.02.2012 à 23h33

« L'égalité serait justice si les hospitaliers n'avaient pas un salaire, des charges charges sociales prises en charge par leur employeur, des congés payés, des revenus lors de leurs congés de maladie Lire la suite

Répondre
 
07.02.2012 à 19h49

« Une honte. Pourquoi différencier les astreintes ? A charge de travail égale, rémunération égale. - Un médecin hospitalier. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter