Prothèses mammaires : Bapt jette le discrédit sur le gel de silicone
Brève

Prothèses mammaires : Bapt jette le discrédit sur le gel de silicone

12.01.2012

Suite à l’affaire des implants PIP, le député PS Gérard Bapt demande qu’un « retrait » des prothèses au gel de silicone soit débattu au niveau européen et d’envisager au moins leur « déremboursement en France », écrit-il dans une lettre adressée aujourd’hui au ministre de la Santé, Xavier Bertrand. « Le doute doit profiter au patient », explique-t-il à l’AFP.

« La FDA vient de montrer l’existence d’un sur-risque, avec un facteur de 40 à 50 fois, de survenue d’un cancer du sein, le lymphosarcome à grandes cellules du sein, en lien avec les prothèses mammaires utilisant tous les gels de silicone », affirme-t-il. « Même rarissime, le risque de survenue de ce type de lésion cancéreuse, qui a déjà occasionné un décès en France, devrait conduire à proposer le retrait des prothèses mammaires à silicone au niveau européen, et envisager à tout le moins leur déremboursement en France », poursuit le cardiologue. Selon la Confédération internationale des sociétés de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique, 75 cas ont été répertoriés dans le monde pour environ 10 millions de porteuses de prothèse. En novembre dernier, Edwige Ligoneche, ancienne porteuse d’implants mammaires PIP, est décédée de cette forme de lymphome du sein : son cas est le premier enregistré par l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) chez une porteuse d’implants mammaires quels qu’ils soient.

Le Dr Bapt, qui s’exprime « en tant que rapporteur spécial de la mission santé pour la commission des Finances », estime par ailleurs nécessaire de déclencher « une mission d’enquête spécifique de l’IGAS (inspection sanitaire et sociale) » car « la seule notification légale systématique des cas de rupture aurait alerté beaucoup plus tôt l’AFSSAPS ». Xavier Bertrand a déjà demandé à la Direction générale de la santé de remettre un rapport à la fin du mois afin de recenser tous les dysfonctionnements survenus dans cette affaire.

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
13.01.2012 à 04h51

« Il existe d'autres endroits du corps où des gels de silicone ont été implantés, inextirpables. »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Hollande jette l'éponge, que va faire Touraine ?

hollande

François Hollande a créé la surprise jeudi 1er décembre en annonçant qu'il ne briguerait pas un second mandat à l'Élysée. Mais avant de... 23

Les amants diaboliques à l'italienne : un médecin et une infirmière accusés d'une dizaine de meurtres à l'hôpital

Laura Taroni

Soupçonnés d'avoir assassiné plusieurs patients en fin de vie, Leonardo Cazzaniga médecin anesthésiste, et sa maîtresse, Laura Taroni, de... Commenter

Plus de 2 300 personnes ont bénéficié d'une PreP depuis sa prise en charge à 100 % en janvier

prep

La ministre des Affaires sociales et de la Santé et des Marisol Touraine a une nouvelle fois défendu le traitement préventif contre le sida... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter