L’AP-HP envisage de réduire sa surface d’hospitalisation de moitié en 15 ans
Brève

L’AP-HP envisage de réduire sa surface d’hospitalisation de moitié en 15 ans

11.01.2012

Lors d’un débat sur la réorganisation du système de santé et l’ouverture de l’hôpital sur le territoire, Mireille Faugère, directrice générale de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), a donné ce mercredi quelques pistes sur sa vision de l’hôpital de demain. « Un hôpital pensé il y a quinze ans n’a aucune chance de correspondre aux bonnes pratiques de la santé moderne, a-t-elle argumenté. Si on réfléchit au visage futur de l’AP-HP, nous devons envisager de reconfigurer la surface hospitalière et de la réduire de 40 à 50 % lors des quinze prochaines années. »

La directrice du vaisseau amiral de la flotte hospitalière française préconise pour cela des restructurations importantes : « Aujourd’hui, les 38 établissements de l’AP-HP sont répartis sur une surface bien trop massive de 3 millions de m2. Pour une modernisation optimale, il faudrait fermer des bâtiments pavillonnaires et des étages plutôt que des services, même si cela prend plus de temps et d’énergie ».

Mireille Faugère explique qu’« il ne faut pas hésiter à fermer des hôpitaux, comme Saint-Vincent-de-Paul » pour mieux « inaugurer de nouveaux établissements conformes aux bonnes pratiques, comme la maternité Port-Royal et le tout nouvel hôpital Rothschild », qui a ouvert ses portes l’été dernier.

ANNE BAYLE-INIGUEZ
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter