Un vétérinaire à l’Académie de médecine
Brève

Un vétérinaire à l’Académie de médecine

04.01.2012

Le nouveau président de l’Académie nationale de médecine, André-Laurent Parodi, 78 ans, a été intronisé lors de la séance du mardi 3 janvier 2012. Docteur en médecine vétérinaire, il a dirigé l’école nationale vétérinaire d’Alfort de 1992 à 1998 puis en a assuré les relations internationales. Membre de l’Académie nationale de médecine depuis 2006, il est coauteur des recommandations publiées en 2011 à l’occasion de l’Année mondiale vétérinaire. Celles-ci visaient notamment à établir des passerelles à différents niveaux du cursus entre les formations universitaires médicale et vétérinaire, à regrouper au sein d’équipes de recherche mixtes médecins et vétérinaires et à instaurer pour les écoles vétérinaires sous tutelle exclusive du ministère de l’Agriculture, une double tutelle, en y associant le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. « Il faut rapprocher nos deux médecines », soulignait alors l’Académie qui rappelait avoir toujours compté, depuis sa création en 1820, des vétérinaires parmi ses membres. Cette particularité au sein des institutions médicales est, selon l’Académie, « un atout supplémentaire dans ses missions au service de la santé publique », en particulier ces dernières années où les grandes crises sanitaires mondiales se sont révélées d’origine animale (zoonoses).

L’Académie reconnaît ainsi la place essentielle de la profession vétérinaire dans les progrès de la médecine humaine notamment en infectiologie et en vaccinologie (diphtérie, tétanos, tuberculose) et leur implication de plus en plus importante dans la recherche biomédicale notamment dans l’étude des modèles animaux de maladies humaines. De même, elle s’associe au mouvement mondial de reconnaissance de leur compétence en matière de maîtrise des risques sanitaires.

De là à faire appel à des vétérinaires dans des déserts médicaux comme l’a récemment proposé l’adjointe au maire de Dijon, Françoise Tenenbaum, il y a un pas que ne franchit pas le nouveau président de l’Académie. « Dans le domaine de la santé, à chacun son métier », a-t-il confié au « Quotidien ».

André-Laurent Parodi succède à Pierre Joly, président en 2011. Le Pr François-Bernard Michel, pneumologue, élu vice-président, devrait être le futur président en 2013.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 2 Commentaires
 
07.01.2012 à 14h06

« À l’époque où il n’y avait pas de numerus clausus en médecine et un nombre limité d’entrées dans les différentes écoles vétérinaires, la médecine a pu servir de voie de reconversion à des étudiants Lire la suite

Répondre
 
05.01.2012 à 09h19

« On est tombé bien bas... A quand les vélages à domicile pour soulager les maternités ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans un bourg breton, infirmiers, pharmacien, kiné... se mobilisent avec la mairie pour recruter un médecin

Plénée-Jugon

Comme beaucoup de communes françaises, Plénée-Jugon, bourg des Côtes d'Armor de 2 500 âmes, est à la recherche de médecins. La municipalité... 13

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... 1

Un médecin agressé aux urgences de Soissons se fait fracturer une jambe

soissons

Un praticien du centre hospitalier de Soissons a été agressé ce samedi 18 février vers 7 heures aux urgences de l'hôpital, relate le... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter