Médicament : Bapt et Frachon opposés à la suppression de l’action de groupe
Brève

Médicament : Bapt et Frachon opposés à la suppression de l’action de groupe

18.11.2011

Le député socialiste Gérard Bapt et la pneumologue Irène Frachon ont dénoncé jeudi dans un communiqué commun la suppression dans le projet de loi de Xavier Bertrand sur le médicament de l’amendement permettant aux associations de patients de mener des actions de groupe. Ils regrettent « vivement que le gouvernement et l’UMP aient supprimé dans le texte de loi voté par le Sénat les articles nouveaux concernant la mise en œuvre des actions de groupe, ainsi que la prise en compte de l’indemnisation de l’aléa thérapeutique diffus ».

Lors de l’examen du projet de loi par le Sénat, il avait été adopté un amendement permettant aux associations de victimes de mener en justice ce type d’action. Mais la commission mixte paritaire ayant échoué dans sa tentative d’harmoniser les versions du texte émanant de l’Assemblée nationale et du Sénat, celui-ci est repassé devant la commission des Affaires sociales de l’Assemblée qui a supprimé cette disposition. Il doit encore être discuté et voté à nouveau par les deux assemblées. En cas de désaccord, le dernier mot reviendra à l’Assemblée nationale.

« Décidément, conclut le communiqué, pour les victimes d’effets indésirables graves du médicament, il n’y aura pas d’après-Mediator, le doute profitera à la firme ».

 H. S. R.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 14

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter