Nouvelle victime du frelon asiatique
Brève

Nouvelle victime du frelon asiatique

31.10.2011

Vespa velutina, le frelon asiatique, a fait une nouvelle victime : un homme de 56 ans, piqué à la tête alors qu’il travaillait à la serre des Jardins du cœur, près du parc de Majolan de Blanquefort, dans la région de Bordeaux. « Il a dit à ses collègues qu’il avait été piqué par un frelon asiatique. Tout le monde savait qu’il y en avait beaucoup »  dans les jardins, a dit sa compagne à l’AFP. Selon la directrice de la clinique où il avait été transporté, il avait des antécédents allergiques. Le 25 août dernier, un homme de 38 ans avait de même succombé à une piqûre de frelon asiatique près de Muret, en Haute-Garonne.

Originaire d’Asie tempérée, Vespa velutina est une espèce invasive entrée accidentellement en France avant 2004 ; il serait arrivé dans un chargement de poteries chinoises dans le Sud-Ouest, où il aurait trouvé un climat similaire à sa région d’origine, la Chine, le Bhoutan et le nord de l’Inde. L’Aquitaine est l’épicentre de cette invasion qui s’étend maintenant à 39 départements et jusqu’au nord de Paris, où un nid a été observé.

L’insecte se nourrit principalement d’abeilles et des apiculteurs aquitains ont perdu plus de 50 % de leur cheptel. À Bordeaux, les chercheurs de l’unité Santé végétale du centre INRA (Institut national de recherche agronomique) travaillent sur des pièges olfactifs et visuels adaptés.

S’il fuit l’homme et est en principe peu agressif à son égard, le frelon asiatique peut attaquer lorsqu’on approche de son nid. En 2009, une étude du Comité de coordination de toxicovigilance (centres antipoison) estimait que, du point de vue de la santé humaine, Vespa velutina ne présentait pas plus de danger que l’espèce autochtone Vespa crabro. Les risques d’envenimations sévères étant théoriquement limités à trois cas : piqûres multiples ; piqûres localisées sur les muqueuses, notamment dans la bouche (œdème) ; patients sensibilisés aux venins d’hyménoptères (probables allergies croisées).

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
31.10.2011 à 19h50

« Beaucoup de régions sont truffées de nids de frelons (par exemple, la Vienne). Les abeilles se raréfient, ce qui est grave. Il est temps que les autorités élaborent une réplique très efficace, d'au Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 65

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter