Journée mondiale contre l’AVC : la télémédecine à la rescousse
Brève

Journée mondiale contre l’AVC : la télémédecine à la rescousse

28.10.2011

La prise en charge des AVC qui touche en France 150 000 personnes par an, est un des cinq chantiers prioritaires du Plan national de télémédecine en cours de définition. Sur les 26 millions d’euros alloués aux Agences régionales de santé en 2011 pour leurs plans régionaux de télémédecine, 11,6 sont allés à 13 ARS pour des projets AVC. But de l’opération : mettre l’expertise des hôpitaux disposant d’une unité neurovasculaire à la disposition de ceux qui n’en ont pas afin de traiter en urgence les patients sur place avant leur transfert vers l’UNV. L’ARS Île de France annonce ainsi son projet Tele Neuro IdF, un outil qui permet une communication verbale et visuelle entre le patient, l’urgentiste et le neurologue à distance ainsi que le transfert de l’imagerie cérébrale du patient. L’expérimentation se déroule entre l’UNV des hôpitaux de Meaux, Saint-Denis et Tenon et les quatre hôpitaux de Lagny, Montreuil, Jean Verdier et St Antoine et fera l’objet d’une évaluation médico-économique. On peut aussi mentionner le projet CREBEN (centre régional breton d’expertise neuroradiologique) de l’ARS de Bretagne, qui a pour mission de mettre à disposition des établissements de santé de Bretagne un radiologue expert en neuro-imagerie médicale présent dans les CHU de Rennes et de Brest, en priorité pour l’interprétation en urgence des cas d’accidents vasculaires cérébraux, mais aussi pour les autres pathologies de systèmes nerveux central.

La téléexpertise radiologique a déjà fait ses preuves : on cite le bilan d’un CHU qui reçoit entre 75 (dimanche) et 150 (jeudi) demandes d’avis par jour, avec une pointe vers 19 heures et un creux vers 7 heures, en provenance de trois centres hospitaliers de la région. Sur les 750 demandes effectuées, 85 % concernaient des demandes de prise en charge neurochirurgicales qui ont résulté dans deux cas sur trois par un conseil de ne pas transférer le patient.

 M.-F. P.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
ROSP

ROSP : 7 000 euros par généraliste en 2016

Très attendue, la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) est versée ces jours-ci à près de 91 000 médecins libéraux au titre de 2016. La prime moyenne des seuls généralistes atteint 6 983 euros (+3,4 %). La CNAM dresse un bilan positif de ce système mais a programmé sa mue dans la nouvelle convention. Points noirs : la vaccination et certains dépistages. 5

Marisol Touraine appelle à voter « massivement » pour Emmanuel Macron

touraine

La ministre de la Santé est sortie de son silence à l’issue du premier tour de l’élection présidentielle, dimanche soir. « J’appelle les... 1

Macron, l'homme qui rendra le tiers payant « généralisable » et investira 5 milliards dans la santé

macron

Dans notre sondage exclusif, les médecins libéraux avaient placé Emmanuel Macron dans le duo gagnant du premier tour, juste derrière... 6

Le Pen, la candidate qui ne promet « pas la lune » aux médecins et veut supprimer l'AME

le pen

Comme son père était parvenu à le faire en 2002, Marine Le Pen s'est qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, où elle sera... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter