Brève

Le Rivotril oral soumis à la réglementation des stupéfiants

06.09.2011

Un arrêté publié au « Journal officiel » de ce 6 septembre soumet les médicaments à base de clonazépam (Rivotril) administrés par voie orale à des conditions particulières de prescription et de délivrance, en raison d’un risque de pharmacodépendance, d’abus et d’usage détourné. Une mesure qui ne s’applique pas aux prescriptions exécutées au cours d’une hospitalisation.

En juin 2008, déjà, le laboratoire Roche, en accord avec l’Agence de sécurité sanitaire de produits de santé (AFSSAPS), attirait l’attention sur ces problèmes, rappelait que le Rivotril est uniquement indiqué dans la prise en charge de l’épilepsie et, pour limiter les abus et détournements d’usage constatés – notamment chez des patients sous traitement de substitution aux opiacés –, réduisait le conditionnement du Rivotril 2 mg de 40 à 28 comprimés par boîte. En 2010, la durée maximale de prescription était établie à 12 semaines. Le Rivotril figurait aussi sur la liste des médicaments sous surveillance renforcée de février dernier. Enfin, en juin, la commission d’AMM donnait un avis favorable aux mesures destinées à encadrer les conditions de prescription et de délivrance du médicament : prescription sur ordonnance sécurisée et limitation de la prescription initiale aux neurologues et aux pédiatres.

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
06.10.2011 à 20h35

« Le Rivotril, c'est un peu l'aspirine du neurologue, souvent prescrit hors AMM, mais efficace, et maniable sous la forme solution buvable. Pourquoi encadrer plus sa prescription que celle des autres Lire la suite

Répondre
 
01.10.2011 à 15h31

« Très utilisé contre les douleurs neuropatiques et comme sédatif en fin de vie. »

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin 06.09.2011 à 19h32

« Ici, la consultation du sommeil de l'hôpital en prescrit couramment, donc hors AMM, et nous sommes appelés à le renouveler. Nous voici donc, une fois de plus, coincés entre le marteau et l'enclume.. Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Tiers payant intégral : ce que risque un médecin en cas de refus

Tiers payant intégral : ce que risque un médecin en cas de refus-1

Le tiers payant intégral entre en vigueur aujourd’hui, 1er juillet, pour les patients bénéficiaires de l’ACS (aide à l’acquisition d’une... 20

Prescriptions, ambulatoire, transports : comment la CNAM veut réaliser trois milliards d’euros d’économies sur trois ans

L’Assurance-maladie doit adopter ce jeudi 3 juillet trente propositions pour économiser « trois milliards d’euros sur trois ans » dont... 2

Le Haut Conseil à l’égalité appelle à ouvrir la PMA à toutes les femmes sans discrimination

Le Haut Conseil à l’égalité appelle à ouvrir la PMA à toutes les femmes sans discrimination-1

Le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) demande l’accès de la procréation médicalement assistée (PMA) pour «... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

loisirs

Festival, Voyage, Restaurant... Retrouvez tous les choix de la rédaction

Consulter