Indignation ministérielle après un refus de soins dentaires à un séropositif
Brève

Indignation ministérielle après un refus de soins dentaires à un séropositif

02.09.2011

La ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale Roselyne Bachelot, sur BFM TV/RMC, et la secrétaire d’État à la Santé Nora Berra, dans un communiqué, ont fait part de leur indignation après qu’un séropositif a dénoncé le refus d’un dentiste de La Rochelle de le soigner.

« Quand je lui ai dit que j’étais pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale en raison de ma séropositivité, il m’a dit qu’il ne pourrait pas me soigner, a raconté à l’AFP Cyrille Vezzoli, 35 ans. Il m’a expliqué que les séropositifs doivent aller à l’hôpital car cela comporte beaucoup de risques. » Le jeune homme a contacté la Sécurité sociale et écrit au conseil départemental de l’Ordre des dentistes.

« Discriminer les patients, c’est les priver de leurs droits fondamentaux, dit Nora Berra : c’est inacceptable et choquant, alors même que nous nous mobilisons en cette année 2011 qui a été déclarée année des patients et de leurs droits. » La secrétaire d’État, qui tient à réaffirmer que la lutte contre le VIH est une priorité gouvernementale, à travers le plan 2010-2014, souligne que la « lutte contre les discriminations est l’affaire de tous mais (que) plus que les autres, les professionnels de santé, qui sont au cœur de la prise en charge, se doivent d’être exemplaires ».

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 8 Commentaires
 
12.09.2011 à 21h51

« C'est l'éternel problème. Un professionnel de santé qui refuse de soigner un séropositif est immédiatement dénoncé à la vindicte populaire, mais s'il se contamine en donnant ces soins à ce séroposit Lire la suite

Répondre
 
05.09.2011 à 09h36

« Je croyais qu'il était déontologiquement possible de refuser de prendre en charge un patient si on lui proposait une autre solution de soins ? »

Répondre
 
04.09.2011 à 10h22

« Hélas pour lui, le dentiste se défend mal. Dans les 2 versions qui circulent (renvoi vers l'hopital "mieux adapté" et peur de contamination croisée des autres patients). D'après les explications sur Lire la suite

Répondre
 
JEAN FRANCOIS C Médecin ou Interne 03.09.2011 à 16h46

« Les dentistes savent bien qu'ils ne stérilisent que la partie distale de leurs instruments, afin d'éviter des coûts faramineux, concevables uniquement en hôpital public. Donc un risque de transmissi Lire la suite

Répondre
 
03.09.2011 à 07h44

« Tout à fait en phase avec le premier commentaire. En dehors des situations d'urgence, nous avons encore le droit de refuser de soigner un patient si nous considérons que cela nous fait prendre un ri Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Enquête Ifop pour « le Quotidien »Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins

Enquête Ifop pour « le Quotidien » - Sondage exclusif : Fillon et Macron en tête des intentions de vote des médecins-0

Bien moins enclins à l’abstention que l’ensemble des Français, les médecins libéraux s’avèrent polarisés par la droite de François Fillon... 39

Hypercholestérolémie : la HAS recommande d'utiliser l'outil SCORE en prévention primaire entre 40 et 65 ans

CHOLESTEROL

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie aujourd'hui 3 fiches mémo « afin de guider les professionnels de santé sur la manière d'appréhender... 2

Au congrès de la médecine générale, une pétition pour un DES à 4 ans !

Le collège de la médecine générale a lancé une pétition pour porter le diplôme d'études spécialisées (DES) de trois à quatre ans. L'annonce... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter