Arrêt cardiaque : gare aux raccourcis !
Brève

Arrêt cardiaque : gare aux raccourcis !

01.09.2011

« Le Quotidien » estime nécessaire de réagir à une dépêche d’agence dont la formulation pourrait conduire à une interprétation erronée. Selon cette dépêche, prolonger la réanimation cardio-pulmonaire par les personnels de secours pour les victimes d’une crise cardiaque ne fait aucune différence pour la survie d’un patient.

Ce travail de Ian Stiell et coll. portait en réalité sur la durée de réanimation effectuée par le personnel médical d’urgence avant de faire la première analyse du rythme cardiaque (dont dépend la défibrillation).

D’abord, il faut rappeler l’hypothèse suivante : une brève période de réanimation cardio-respiratoire (RCR) avant l’analyse du rythme cardiaque pourrait être bénéfique en augmentant la perfusion myocardique, donc en améliorant l’état métabolique des cardiomyocytes d’où augmentation des chances de succès de la défibrillation.

Cette étude a comparé deux groupes de patients (n = 9 933) victimes d’un arrêt cardiaque extra-hospitalier :

– d’une part un groupe « analyse précoce » dans lequel les patients (n = 5 290) recevaient une RCR de 30 à 60 secondes, administrée par le personnel médical d’urgence, avant l’analyse électrocardiographique initiale ;

– d’autre part, un groupe « analyse tardive » dans lequel les patients (n = 4 643) recevaient la RCR pendant 180 secondes avant l’analyse électrocardiographique initiale.

Le critère principal était la survie à la sortie de l’hôpital avec un statut fonctionnel satisfaisant.

Résultat : 53,9 % des patients de chaque groupe ont atteint le critère principal.

« Parmi les patients qui ont fait un arrêt cardiaque extra-hospitalier, nous n’avons trouvé aucune différence dans l’issue après une période brève, comparée à une période plus longue, de la réanimation cardiopulmonaire administrée par le service médical d’urgence avant la première analyse du rythme cardiaque », concluent les auteurs.

Ian Stiell et coll. « New England Journal of Medicine » du 1er septembre 2011, pp. 787-797.

 Dr E. DE V.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Grippe : l'Ordre réclame la vaccination obligatoire des médecins

bouet voeux

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) est favorable à une vaccination obligatoire des praticiens contre la grippe, et plus... 89

Bilan en demi-teinte des expérimentations d'alternatives à la PACES

paces

Les alternatives à la première année commune aux études de santé (PACES) expérimentées depuis deux ans dans dix facultés ont entraîné une... 1

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes » Abonné

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes »-1

Candidat à la primaire sous les couleurs de l'Union des démocrates et écologistes (UDE), Jean-Luc Bennahmias veut désengorger les urgences... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter