VIH/sida : traiter c’est prévenir
Brève

VIH/sida : traiter c’est prévenir

19.07.2011

Au deuxième jour de la VIe conférence sur la pathogenèse, le traitement et la prévention du VIH organisée par l’IAS (International Aids Society) à Rome, les discussions ont porté sur les conséquences en termes de politique de santé publique de l’utilisation des antirétroviraux (ARV) en prévention à la faveur de la présentation de 3 études : l’essai HPTN 052, dont les résultats déjà présentés en avril 2011 sont publiés dans le « New England Journal of Medicine » et deux essais de traitement pré-exposition, l’étude TDF2 menée par les CDC et l’étude Partners PreP, tous deux publiés le 13 juillet dernier.

« Traiter, c’est prévenir, et ces trois études en apportent la preuve, a assuré le Dr Elly Katabira, président de l’IAS. La IXe conférence international sur le sida de Vancouver en 1996 reste dans les mémoires comme celle où a été annoncée l’arrivée des trithérapies. Cette VIe conférence de l’IAS marquera les débuts d’une autre révolution, celle du traitement comme prévention. »

- L’étude HPTN 052 a été réalisée auprès de 1 763 couples sérodiscordants, pour la quasi-totalité (97 %) hétérosexuels, dans neuf pays (Botswana, Brésil, Afrique du Sud, Inde, Kenya, Malawi, Thaïlande, États-Unis et Zimbabwe). Elle montre que les hommes et les femmes déjà infectés par le VIH ont un risque réduit de 96 % de transmettre le virus à leurs partenaires non contaminés lorsqu’un traitement antirétroviral est institué de manière précoce (taux de CD4 compris entre 350 et 550/mm3) par rapport aux personnes traitées plus tardivement (CD4 ≤ 250/mm3). Au cours de l’étude, 28 cas de transmission par le partenaire infecté ont été observés, dont 27 concernaient des sujets traités plus tardivement. Un seul cas a été observé dans le groupe de patients ayant reçu le traitement précoce. L’étude a montré un bénéfice non seulement pour le partenaire non infecté mais aussi pour celui qui recevait le traitement avec une diminution de 41 % du risque d’événements cliniques sida. Une différence significative d’apparition de tuberculose extrapulmonaire, coïnfection majeure dans les pays du Sud, chez les patients recevant un traitement précoce par rapport à ceux le recevant plus tardivement, était observée. « Ces résultats sont en faveur de l’utilisation du traitement antirétroviral comme une stratégie possible des politiques de lutte contre le VIH », soulignent les auteurs dans le « NEJM » (publication en ligne du 18 juillet).

- L’étude TDF2, essai randomisé, contrôlé contre placebo, a évalué l’innocuité et l’efficacité d’un comprimé une fois par jour de Truvada chez des hommes et des femmes hétérosexuels dans deux sites du Botswana. Ses résultats suggèrent qu’une dose orale quotidienne d’ARV réduit de 63 à 78 % le risque d’infection chez les personnes non infectées exposées au virus par voie hétérosexuelle.

- L’étude Partners, étude de phase III, randomisée, en double aveugle, contrôlée, a été réalisée auprès de 4 758 couples sérodiscordants ayant reçu soit du tenofovir, soit du Truvada, soit un placebo. Elle montre que le traitement antirétroviral réduit de 62 % et 73 % le risque d’infection.

En dépit de ces résultats favorables à la stratégie « Test and Treat » (« dépister et traiter »), l’enjeu pour l’heure demeure l’accès universel au traitement, notamment pour ceux qui ne bénéficient toujours pas de traitement alors qu’ils le devraient. L’OMS, qui devait présenter à Rome de nouvelles recommandations, a retardé cette publication.

 Dr L. A.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 3

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter