Le Parlement tente de calmer les biologistes
Brève

Le Parlement tente de calmer les biologistes

12.07.2011

La commission mixte paritaire (CMP) a examiné ce mardi la proposition de loi Fourcade après ses deux passages au Sénat et à l’Assemblée nationale. Cette commission composée de députés et de sénateurs a adopté quelques amendements qui vont réformer la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST). Le texte issu de ces modifications sera soumis au vote des deux chambres, mercredi.

Lors de cette nouvelle étape, les parlementaires se sont attelés à éteindre la contestation des biologistes médicaux. La CMP a décidé de supprimer les « ristournes » inscrites dans les anciennes versions du texte. Par ailleurs, un amendement précise les modalités des nouvelles sociétés de participations financières de profession libérale de biologistes médicaux. Il stipule que « les parts ou actions de ces sociétés ne peuvent être détenues que par des personnes physiques exerçant leur profession au sein de la société d’exercice libéral dont la société de participations financières détient les parts ou actions ». La nouvelle réglementation concernant les sociétés d’exercice libéral des biologistes médicaux ne s’appliquera pas pour les laboratoires déjà existants. Cette évolution satisfait le Dr Thomas Nenninger, président du Syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM). « Cela va permettre de mettre un stop à l’emballement spéculatif autour des laboratoires de biologie médicale et de repartir sur une organisation plus sereine de notre profession », confie-t-il au « Quotidien ». Pour autant, les jeunes biologistes attendent le vote définitif de la loi avant de se prononcer sur la suite de leur mouvement de grève illimitée des gardes et des astreintes. Ils restent mécontents de la possible nomination dans les CHU de non titulaires du DES de biologie médicale et du flou qui entoure le statut de travailleur non salarié ultraminoritaire.

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 11

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... Commenter

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 1

La CSMF réclame une loi de santé rectificative et détaille son projet politique

ortiz

À un mois du premier tour de la présidentielle, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a placé le futur président de la Rép... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter