Convention : pour les spécialistes de la FMF, le compte n’y est pas
Brève

Convention : pour les spécialistes de la FMF, le compte n’y est pas

11.07.2011

Les médecins spécialistes de la Fédération des médecins de France (FMSF) se sont réunis ce week-end en conseil d’administration pour examiner en détail le projet de convention médicale avant la dernière séance de négociation avec l’Assurance-maladie programmée le 20 juillet. « Cette convention comporte plusieurs ouvertures comme les options "démographiques" ou "santé solidarité" mais le compte n’y est pas, commente le Dr Djamel Dib, président du syndicat. Il faudra qu’un effort financier soit fait pour les spécialités cliniques. » La FMSF veut que la convention permette la revalorisation des spécialistes de secteur I et souhaite que le futur secteur optionnel leur soit ouvert. Par ailleurs, dans le cadre de la rémunération à la performance, les spécialistes de la Fédération demandent que les médecins ne soient pas jugés sur des indicateurs de résultats mais sur des indicateurs d’activité.

Enfin, le syndicat appelle à une réglementation du recours aux urgences hospitalières. « Nous avons fait une étude sur la base des accueils et traitements des urgences (ATU) d’où il ressort que l’on pourrait faire près de 1,4 milliard d’euros d’économies sur des passages aux urgences qui n’ont pas entraîné d’hospitalisation », affirme le Dr Dib. Le président de la FMSF propose la création d’une amende lors du recours injustifié d’un patient aux urgences.

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 10

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 8

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter