Cancer de la prostate : le cabozantinib fait fondre les métastases osseuses
Brève

Cancer de la prostate : le cabozantinib fait fondre les métastases osseuses

10.06.2011

Les premiers résultats du cabozantinib sont sans précédent dans le cancer de la prostate métastatique. Une étude de l’université du Michigan présentée au congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) révèle ainsi que la molécule a permis d’obtenir « non seulement une régression partielle ou complète de trois quarts des métastases osseuses, mais également une amélioration des douleurs osseuses et une diminution des traitements antalgiques narcotiques », comme l’explique le Pr Maha Hussain, urologue et auteur principal de l’étude. L’essai a inclus 171 sujets ayant un cancer prostatique, dont plus des trois quarts avaient des métastases osseuses.

Après traitement par cabozantinib, près de 76 % des patients ont présenté une réduction tumorale sur les TDM osseux de contrôle. Quant aux sujets prenant des antalgiques narcotiques, 67 % ont rapporté des douleurs moins fortes et 56 % ont soit arrêté le traitement, soit en ont diminué les doses. Les chercheurs ont observé une régression tumorale extra-osseuse chez plus de deux tiers des patients. Les effets de la molécule ont persisté environ 29 semaines. Les effets secondaires du cabozantinib étaient modérés, avec asthénie, troubles gastro-intestinaux et hypertension artérielle. L’efficacité du nouvel anticancéreux sur les métastases osseuses a de quoi retenir l’attention des urologues, puisque les options actuelles n’ont qu’une action très modeste. Ces premières données sont à confirmer dans des essais ultérieurs, et l’équipe a d’ores et déjà le projet de tester la molécule chez des patients en première ligne de chimiothérapie.

> Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
vieux

Grippe : premières leçons d'une épidémie précoce Abonné

L'arrivée précoce de la grippe a surpris les professionnels de santé et les hôpitaux. Le virus A(H3N2) circulant touche en majorité les personnes âgées. D'aucuns évoquent déjà l'épidémie de l'hiver 2014/2015 où une surmortalité record avait été observée avec un excès de 18 300 décès. Le Pr Bruno Lina estime qu'il ne s'agit pas d'une « réplique de 2014 ». De plus, la souche circulante est une... 2

Grippe : l'Ordre réclame la vaccination obligatoire des médecins

bouet voeux

Le Conseil national de l'Ordre des médecins (CNOM) est favorable à une vaccination obligatoire des praticiens contre la grippe, et plus... 88

Bilan en demi-teinte des expérimentations d'alternatives à la PACES

paces

Les alternatives à la première année commune aux études de santé (PACES) expérimentées depuis deux ans dans dix facultés ont entraîné une... 1

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes » Abonné

Jean-Luc Bennahmias (UDE) : « Il faut reconnaître des médecines différentes »-1

Candidat à la primaire sous les couleurs de l'Union des démocrates et écologistes (UDE), Jean-Luc Bennahmias veut désengorger les urgences... 3

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter