MG-France propose un forfait médecin traitant modulable
Brève

MG-France propose un forfait médecin traitant modulable

01.06.2011

MG-France vient de présenter son projet pour la future convention médicale. Le syndicat de généralistes défendra ses propositions lors des négociations conventionnelles qui reprennent mercredi prochain pour « restaurer la confiance, valoriser le métier de généraliste, simplifier l’exercice, encourager l’initiative et reconnaître les efforts de qualité ».

La proposition phare du syndicat est de revaloriser le forfait de médecin traitant. MG-France réclame l’extension de ce forfait de 40 euros réservé aujourd’hui aux seuls patients atteints d’une affection de longue durée (ALD) à l’ensemble des patients du médecin traitant, y compris ceux de moins de 16 ans. L’organisation souhaite que le montant de ce forfait soit modulable en fonction de l’engagement du médecin traitant dans des actions de « management » allant de la tenue du dossier médical du patient jusqu’à la mise en place d’un plan de santé personnalisé en passant par la participation à des campagnes de santé publique.

Certains critères choisis par les médecins tels que l’organisation du cabinet, le suivi particulier de pathologies (diabète, HTA…), le travail en équipe pluridisciplinaire ou la réalisation « d’objectifs géographiques » permettraient d’améliorer la hauteur du forfait. MG-France propose que le montant de base du forfait de médecin traitant soit fixé à 35 euros par patient et qu’il puisse atteindre 100 euros en fonction du respect des engagements par les médecins. Le syndicat souhaite que le forfait passe de 40 à 53 euros pour les patients en ALD. « Après 5 ans de revalorisation de la médecine spécialisée, il est indispensable d’investir sur la médecine générale », clame le Dr Claude Leicher. Le président de MG-France estime que cet investissement devrait être de 2,5 milliards d’euros sur cinq ans.

> CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
desert

La démographie chancelle dans la capitaleParis, futur désert médical ? Abonné

Année après année, la capitale perd ses médecins libéraux, spécialement ses généralistes. Coût exorbitant du foncier et des loyers, poids des charges, difficultés de circulation, mise aux normes, concurrence du public : les raisons de la crise libérale ne manquent pas et les autorités peinent à trouver des remèdes. 2

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 2

Un quart des patients éviteraient des biopsies inutilesL'IRM défend sa place en 1e intention dans le cancer de la prostate Abonné

irm prostate

Une IRM mutiparamétrique permettrait d'éviter les biopsies inutiles chez un patient sur quatre, suggère l'étude PROMIS dans «The Lancet ».... 1

Réforme du troisième cycle : les jeunes voient rouge, s'estimant exclus des discussions

internes

Le torchon brûle autour de la réforme du troisième cycle des études médicales. L'Intersyndicat national des internes (ISNI) et... 5

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter