Erreur d’identité entre deux patientes à Lille : une femme enceinte perd son bébé
Brève

Erreur d’identité entre deux patientes à Lille : une femme enceinte perd son bébé

13.05.2011

Une jeune femme enceinte de quatre mois a perdu lundi son bébé à l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul de Lille, du fait d’une confusion dans l’administration d’un médicament destiné à une autre patiente. Une enquête interne a été ouverte. L’affaire est révélée ce vendredi par le quotidien régional « la Voix du Nord ».

La jeune femme devait subir une intervention de cerclage du col de l’utérus, destinée à prévenir un accouchement très prématuré. Dans une chambre contiguë, une autre femme attendait quant à elle de subir un curetage, sa grossesse ne pouvant être menée à terme. Les médicaments destinés à cette dernière ont été administrés par erreur à la patiente enceinte de quatre mois, par un étudiant qui a omis de vérifier son identité. Au bloc opératoire, les médecins ont constaté la présence dans le corps de la jeune femme de comprimés destinés à dilater le col de l’utérus, administrés par erreur. La patiente a perdu son fœtus.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
13.05.2011 à 19h01

« "Au bloc opératoire, les médecins ont constaté la présence dans le corps de la jeune femme de comprimés destinés à dilater le col de l’utérus, administrés par erreur." Comment ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter