Des cellules souches neurales testées en phase I dans la SLA
Brève

Des cellules souches neurales testées en phase I dans la SLA

13.04.2011

À l’occasion du congrès annuel de l’American Association of Neurology, ont été présentés les résultats encourageants d’un essai de phase I destiné à évaluer la sécurité de la transplantation de cellules souches neurales humaines dans la moelle de patients atteints de SLA. Cet essai doit inclure 18 patients (société Neuralstem). Ces résultats ont porté sur les 9 premiers patients. Parmi eux, 6 étaient des patients non ambulatoires, avec paralysie permanente (cohorte A) : 3 (cohorte A1) ont reçu 5 injections unilatérales dans la région médullaire lombaire L2-L4 et 3 (cohorte A2) ont reçu 10 injections bilatérales dans la même zone. La cohorte B était composée de 3 patients ambulatoires qui ont reçu 5 injections unilatérales dans la même région lombaire.

Ces patients, âgés de 37 à 66 ans, avaient une SLA qui évoluait depuis 1 à 12 ans.

Parmi les 6 patients non ambulatoires, 4 ont présenté des douleurs neuropathiques transitoires dans les dermatomes situés près des zones d’injection dans les 24 heures qui ont suivi la procédure ; 3 ont présenté des effets secondaires à l’immunosuppression qui ont nécessité la réduction des doses chez 2 patients et l’arrêt du traitement chez un autre ; 1 patient a présenté à J19 une embolie pulmonaire secondaire à une thrombose veineuse iliaque, vraisemblablement non liée à la transplantation de cellules. Parmi les 3 patients ambulatoires, aucun effet secondaire sérieux n’a été noté.

« Cela fait de quatre à quinze mois que les 9 premiers patients ont reçu les cellules, indique Karl Johe (Neuralstem). Il n’y a pas eu de réactions adverses possiblement ou probablement ou assurément liées aux cellules. Ce qui indique que l’essai se déroule aussi doucement qu’on pouvait l’espérer. »

Ces résultats dans la région lombaire étant jugés satisfaisants en termes de sécurité, il est prévu de tester les injections dans la moelle cervicale à partir de cet été, à condition que la FDA et le comité de sécurité de l’essai donnent leur feu vert.

 Dr E. DE V.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... 1

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 57

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter