Palu grave : de l’artésunate pour petits et grands
Brève

Palu grave : de l’artésunate pour petits et grands

17.03.2011

Administré par voie IV, l’artésunate, un dérivé d’herbes chinoises, est supérieur à la quinine pour traiter les accès palustres graves chez les adultes mais aussi chez les enfants, selon une revue de la Cochrane Library. Cet antipaludéen est en passe de devenir le traitement de choix des formes sévères de la maladie parasitaire. Alors que l’OMS s’est déjà prononcée en faveur de l’artésunate en première intention chez les adultes en 2006, l’équipe du Dr David Sinclair confirme la supériorité de la molécule sur la quinine en intégrant les données d’un large essai mené chez des enfants africains publié en 2010 dans le « Lancet ».

L’artésunate diminue la mortalité de 39 % chez les adultes et de 24 % chez les enfants par rapport à la quinine. Si davantage d’effets secondaires neurologiques sont rapportés dans la population pédiatrique traitée par artésunate, la plupart disparaissent après 28 jours de traitement. Aucune différence avec le groupe quinine n’a été observée au cours du suivi. « L’artésunate IV est en passe de devenir le traitement de choix chez les adultes et les enfants de l’accès palustre sévère n’importe où dans le monde », a déclaré Peter Olumese, chargé du plan mondial contre le paludisme à l’OMS.

« Cochrane Database of Systematic Reviews » 2011, CD005967. DOI:10.1002/14651858.CD005967.pub3

Dr I. D.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter