L’UMESPE demande à la CNAM de financer l’informatisation des médecins spécialistes
Brève

L’UMESPE demande à la CNAM de financer l’informatisation des médecins spécialistes

21.02.2011

La télétransmission est obligatoire pour l’ensemble des médecins depuis le 1er janvier 2011. En deçà d’un seuil de 75 % de télétransmission, tout médecin est désormais passible d’une taxe de 0,50 euro par feuille de soins papier. Assurance-maladie et syndicats doivent faire le point à la fin de l’année sur l’évolution de la télétransmission. Le recouvrement de la taxe n’interviendra pas avant mi-2012.

D’ores et déjà, l’Union nationale des médecins spécialistes confédérés (UMESPE-CSMF) s’inquiète des conséquences de cette mesure sur ses confrères. « On parle beaucoup des problèmes de télétransmission des généralistes mais au moins un médecin spécialiste sur deux n’est pas informatisé et davantage encore dans les spécialités cliniques, commente le Dr Jean-François Rey. Les sanctions s’appliqueront davantage à ces spécialistes (psychiatres, gynécologues médicaux, pédiatres…) qui sont déjà au bas de l’échelle des revenus ».

Selon le président du syndicat, la taxe de certains spécialistes non informatisés pourrait atteindre entre 2 000 et 3 000 euros par an. L’aide apportée par l’Assurance-maladie à l’informatisation (250 euros par an) et le reversement de 7 centimes par feuille de soins télétransmise ne sont pas suffisants aux yeux de l’UMESPE au regard des investissements nécessaires. Le syndicat demande aux caisses de participer « au financement, au coût réel et pérenne, des systèmes informatiques qu’elles imposent aux médecins ». L’UMESPE dit « comprendre » l’attitude d’un certain nombre de médecins du secteur 2 qui « désireraient conserver une pratique médicale détachée des contraintes techniques des caisses ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dans un bourg breton, infirmiers, pharmacien, kiné... se mobilisent avec la mairie pour recruter un médecin

Plénée-Jugon

Comme beaucoup de communes françaises, Plénée-Jugon, bourg des Côtes d'Armor de 2 500 âmes, est à la recherche de médecins. La municipalité... 14

Cancer du sein : l'INCa et l'ANSM recommandent d'éviter le docétaxel

inca

Dans le prolongement du courrier qui a été adressé aux oncologues le 15 février 2017 l’agence nationale de sécurité du médicament et des... 1

Un médecin agressé aux urgences de Soissons se fait fracturer une jambe

soissons

Un praticien du centre hospitalier de Soissons a été agressé ce samedi 18 février vers 7 heures aux urgences de l'hôpital, relate le... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter