Gérard Bapt poursuivi devant l’Ordre dans l’affaire Mediator
Brève

Gérard Bapt poursuivi devant l’Ordre dans l’affaire Mediator

15.02.2011

L’Association de défense des victimes de l’affaire du sang contaminé (ADVASC) a porté plainte (enregistrée le 10 février) devant l’Ordre des médecins contre le député socialiste Gérard Bapt. Parce qu’il est médecin cardiologue, ancien interne et ancien chef de clinique des Hôpitaux de Toulouse, le Dr Bapt est ainsi poursuivi pour avoir comparé les nombres des victimes du sang contaminé et du Mediator.

La plainte des victimes du sang contaminé cite des propos tenus dans « l’Express » en janvier : répondant à une question de l’hebdomadaire, le député indiquait que « sur le plan sanitaire, (le scandale du Mediator) est beaucoup plus grave » que ceux du sang contaminé ou de l’hormone de croissance. Il citait des chiffres, expliquant que le scandale du sang contaminé aurait fait « plusieurs dizaines de morts », celui de l’hormone de croissance « 120 décès officiels », tandis que « la mise sur le marché du Mediator pourrait tuer à terme, selon les dernières estimations officielles, entre 1 000 et 2 000 personnes en France ».

L’ADVASC appuie sa plainte sur un article du code de la santé publique selon lequel « tout médecin doit s’abstenir, même en dehors de l’exercice de sa profession, de tout acte de nature à déconsidérer celle-ci ».

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 17

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter