Une origine amérindienne délétère dans la LAL de l’enfant
Brève

Une origine amérindienne délétère dans la LAL de l’enfant

07.02.2011

Une étude génomique chez des enfants atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) démontre pour la première fois qu’une origine génétique amérindienne est associée à un risque accru de rechute. Toutefois, une phase supplémentaire de chimiothérapie (intensification retardée) dans ce sous-groupe annule le surrisque de rechute.

Des différences ethniques dans la survie ont été rapportées dans de nombreuses études cliniques, avec des survies moins bonnes chez les enfants afro-américains et hispaniques, sans que les causes – génétiques et non génétiques – soient connues.

Yang et coll. ont conduit une étude génomique auprès d’un groupe de 2 553 enfants atteints de LAL, d’origine ethnique très diverse (caucasiens, afro-américains, hispaniques, asiatiques, et autres).

Les enfants dont le patrimoine génétique reflète une origine amérindienne d’au moins 10 % (par rapport à moins de 10 %), un sous-groupe représentant un quart des patients dans l’étude (25 %), ont un risque de rechute accru de 59 %.

Mais ce risque accru se voit chez ceux qui ne reçoivent pas de chimiothérapie intensifiée tardive (cycle de 8 semaines), mais pas chez ceux qui reçoivent ce cycle supplémentaire de chimiothérapie.

L’étude identifie un des mécanismes liant l’origine amérindienne et la rechute. Les patients hispaniques ont plus de chances de porter une version du gène PDEAB (chr. 1p32) qui est fortement associée à la rechute hématologique. De plus, les cellules LAL primaires exprimant des taux élevés de PDEAB sont plus résistantes à la prednisolone, ce qui suggère que PDEAB pourrait jouer un rôle dans la réponse de la LAL aux glucocorticoïdes.

« Nature Genetics » 6 février 2011, Yang et coll., DOI: 10.1038/ng.763.

Dr V. N.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 17

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 12

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter