Validation médicale pour la guérison d’un Parkinson attribuée à Jean-Paul II
Brève

Validation médicale pour la guérison d’un Parkinson attribuée à Jean-Paul II

05.01.2011

Selon les médias italiens, la commission médicale conduite par le médecin particulier de Benoît XVI, Patrizio Polisca, a jugé valide un miracle attribué à l’intercession de Jean-Paul II, la guérison de la sœur française Marie Simon-Pierre, atteinte de la maladie de Parkinson, dont le pape polonais a lui-même été victime.

C’est deux mois après le décès de Jean-Paul II, le 2 avril 2005, que, selon le témoignage de la religieuse de la communauté des Petites Sœurs des maternités catholiques de Puyricard (diocèse d’Aix-en-Provence), alors âgée de 44 ans, la guérison aurait eu lieu.

La maladie avait été diagnostiquée en juin 2001 et, depuis le 2 avril, raconte la sœur, la maladie la « ravageait de semaine en semaine », elle se voyait « diminuer de jour en jour », ne pouvait quasiment plus écrire et son travail à l’hôpital devenait de plus en plus difficile et épuisant. Le 2 juin, elle demande donc à sa supérieure de l’en décharger. Celle-ci lui demande d’écrire le nom de Jean-Paul II et le résultat est rendu illisible par les tremblements. Il est 17 heures. Un peu après 21 h 30, elle ressent la nécessité de prendre un stylo et parvient à écrire très lisiblement. Le lendemain matin, elle se lève légère et souple, convaincue qu’elle est guérie. Le 7 juin, toujours selon son témoignage, le neurologue, qui la suit depuis le début, « constate avec surprise la disparition de tous les signes ».

La commission médicale du Vatican a conclu à la guérison inexpliquée de la maladie, après la levée des doutes d’un de ses membres sur le diagnostic, une autre atteinte neurologique pouvant présenter des symptômes plus ou moins analogues mais réversibles.

La voie est donc ouverte à la béatification rapide de Jean-Paul II, qui pourrait intervenir dès cette année. Une fois béatifié, pour que Jean-Paul II devienne saint, il faudra qu’un second miracle lui soit attribué.

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 3 Commentaires
 
06.01.2011 à 22h49

« En tout cas, il n'a pas réussi à guérir son propre Parkinson ! »

Répondre
 
06.01.2011 à 08h45

« Ridicule... »

Répondre
 
05.01.2011 à 21h38

« Suis-je le seul à être choqué par le titre de cet article ? »

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Docétaxel : 48 décès en 20 ans selon l'enquête de pharmacovigilance

docetaxel

Les résultats consolidés de l'enquête nationale de pharmacovigilance diligentée par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des... 1

L'ordonnance très libérale de la patronne de l'iFRAP pour « sauver la santé »

Agnès Verdier-Molinié

Agnès Verdier-Molinié ne manque pas d'idées. La directrice de la Fondation iFRAP, think tank libéral qui étudie l’efficacité des politiques... 16

Des médecins de Pau pétitionnent contre les pénalités visant les patients « hors parcours »

petition

« Nous demandons un moratoire pour stopper les sanctions financières dont sont victimes les patients ne trouvant pas de médecin traitant. »... 5

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter