Une grand-messe pour sauver la médecine de proximité
Brève

Une grand-messe pour sauver la médecine de proximité

05.01.2011

Xavier Bertrand et Nora Berra reçoivent demain les acteurs du monde de la santé pour une séance de concertation sur la médecine de proximité. Ce rendez-vous fait suite à la remise du rapport d’Élisabeth Hubert à l’Élysée pour résoudre la crise de la médecine libérale. Lors d’un déplacement dans un cabinet médical de Basse-Normandie, le 1er décembre, Nicolas Sarkozy avait annoncé des mesures rapides pour assouplir la loi Bachelot, simplifier les démarches administratives, faciliter les regroupements et l’installation des médecins ou revoir leurs modes de rémunération.

Le ministère de la Santé a eu le plus grand mal à organiser le déroulement de cette journée. La liste des participants et l’agencement des réunions n’ont été bouclés que mercredi, veille du rendez-vous. Selon une note diffusée par le ministère de la Santé, Xavier Bertrand et Nora Berra prendront un petit déjeuner avec des professionnels de santé dans un cabinet médical de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) en tout début de matinée. Les syndicats de médecins représentatifs et l’Assurance-maladie sont attendus à 9 heures à Grenelle pour une séance de deux heures pour décliner les suites du rapport Hubert.

Ils seront rejoints pour une seconde réunion en fin de matinée à Ségur par les associations de jeunes médecins (étudiants, internes, chefs de clinique), des représentants universitaires (doyens, généralistes enseignants), les professionnels de santé libéraux de l’UNPS, l’Ordre des médecins, le sénateur UMP des Hauts-de-Seine Jean-Pierre Fourcade et Élisabeth Hubert. Les questions de la formation, de l’installation, la révision de la loi Bachelot, les modes de rémunération et de contractualisation des professionnels de santé seront abordés lors de ce rendez-vous.

À l’issue de cette matinée de travail, Xavier Bertrand en fera une synthèse et présentera les grandes lignes que suivra le gouvernement pour préserver la médecine libérale.

 CH. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 1 Commentaire
 
05.01.2011 à 19h12

« Comment pouvez-vous vous plaindre alors que vous faites un métier prestigieux, avec des revenus confortables et que vous êtes adulés par vos patients ! »disait à des médecins le premier personnage d Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 41

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter