Le Conseil constitutionnel enregistre le recours de l’opposition contre le PLFSS
Brève

Le Conseil constitutionnel enregistre le recours de l’opposition contre le PLFSS

03.12.2010

Le Conseil constitutionnel a enregistré le 1er décembre la saisine présentée par les députés de l’opposition (socialistes, communistes et verts) au sujet de la dernière loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS 2011).

Les requérants estiment tout d’abord que la législation porte atteinte à l’objectif de valeur constitutionnelle d’équilibre financier de la Sécurité sociale, en prolongeant de quatre ans la durée de vie de la Caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES), jusqu’en 2005. Selon eux, le législateur n’a pas prévu les ressources suffisantes pour clore le remboursement de la dette sociale en 2021. Et le transfert des dépenses de la protection sociale à la CADES entraînera une perte de recette du régime général, mettant en péril la pérennité de son financement. Par conséquent, l’insécurité budgétaire ainsi créée compromettra la réalisation des objectifs de la branche famille de la Sécurité sociale.

Les députés dénoncent ensuite l’atteinte au principe d’égalité devant la loi, introduit selon eux par l’article 12 ter de la LFSS. Cet article restreint l’application de la loi relative au développement des services à la personne, qui prévoit une exonération de charges pour les associations ou entreprises de service. Il limite la notion de « domicile » au seul domicile privatif des personnes âgées, et exclut ainsi des exonérations de charges les personnes qui résident en établissement, notamment dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Il constitue, pour les députés de l’opposition, « une mesure discriminatoire à l’égard des personnes dépendantes en établissement ».

lequotidiendumedecin.fr, le 03/12/2010

 C. G.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 16

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter