Don de gamètes : l’Académie de médecine milite pour l’anonymat
Brève

Don de gamètes : l’Académie de médecine milite pour l’anonymat

16.11.2010

L’innovation introduite par Roselyne Bachelot, ex-ministre de la Santé, dans le projet de révision de la loi bioéthique n’est pas du goût des membres de l’Académie de médecine. « À notre avis, il faut conserver le maintien de l’anonymat » pour le don de gamètes, indique son président, le Pr Roger Henrion.

Alors qu’une commission spéciale est mise en place à l’Assemblée sur la bioéthique, en préalable à l’examen du texte, les académiciens, dont le Pr Georges David, fondateur des CECOS (centres d’études et de conservation des œufs et du sperme humains), veulent faire entendre leurs nombreux arguments.

Opposés sur le fond à cette levée de l’anonymat, ils critiquent également les dispositions du projet de loi, « parfois incohérentes et inadaptées, y compris pour permettre l’accès à l’identité des donneurs tout en respectant les intérêts des différentes parties concernées. De plus, elles ne répondent que très imparfaitement à la nécessité de prendre en compte l’intérêt de l’enfant », pourtant au cœur de cet éventuel changement législatif.

Pour le Pr Pierre Jouannet, qui a dirigé le service de biologie de la reproduction de l’hôpital Cochin, l’origine d’un enfant n’est pas génétique mais elle se trouve « dans ce désir d’enfant rendu impossible à cause d’un problème d’infertilité » du couple.

Quotimed.com, le 16/11/2010

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Emmanuel Macron veut doubler le nombre de maisons de santé d'ici à 2022

macron

Emmanuel Macron a dévoilé ce vendredi le cadrage économique et budgétaire de son projet présidentiel, promettant 60 milliards d'euros... 18

Successeur, recrutement : des médecins ou des communes s'en remettent à Facebook

successeur

Quand les généralistes ne savent plus à quel saint se vouer pour trouver un successeur, ou quand des maires ne trouvent pas la perle rare... Commenter

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans

Les pédiatres réclament des consultations obligatoires de prévention et de dépistage entre 7 et 13 ans-1

Le Syndicat national des pédiatres français (SNPF) demande l'instauration de consultations obligatoires de dépistage et de prévention aux... 15

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter