Don de gamètes : l’Académie de médecine milite pour l’anonymat
Brève

Don de gamètes : l’Académie de médecine milite pour l’anonymat

16.11.2010

L’innovation introduite par Roselyne Bachelot, ex-ministre de la Santé, dans le projet de révision de la loi bioéthique n’est pas du goût des membres de l’Académie de médecine. « À notre avis, il faut conserver le maintien de l’anonymat » pour le don de gamètes, indique son président, le Pr Roger Henrion.

Alors qu’une commission spéciale est mise en place à l’Assemblée sur la bioéthique, en préalable à l’examen du texte, les académiciens, dont le Pr Georges David, fondateur des CECOS (centres d’études et de conservation des œufs et du sperme humains), veulent faire entendre leurs nombreux arguments.

Opposés sur le fond à cette levée de l’anonymat, ils critiquent également les dispositions du projet de loi, « parfois incohérentes et inadaptées, y compris pour permettre l’accès à l’identité des donneurs tout en respectant les intérêts des différentes parties concernées. De plus, elles ne répondent que très imparfaitement à la nécessité de prendre en compte l’intérêt de l’enfant », pourtant au cœur de cet éventuel changement législatif.

Pour le Pr Pierre Jouannet, qui a dirigé le service de biologie de la reproduction de l’hôpital Cochin, l’origine d’un enfant n’est pas génétique mais elle se trouve « dans ce désir d’enfant rendu impossible à cause d’un problème d’infertilité » du couple.

Quotimed.com, le 16/11/2010

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Soutien de Fillon, l'ex-PDG d'Axa se défend d'avoir inspiré son programme Sécu

Henri de Castries

C'était un secret de Polichinelle : l'ancien PDG du groupe d'assurance Axa, Henri de Castries, a rendu public ce mardi son engagement clair... Commenter

Appel à témoignagesTiers payant obligatoire : ça coince ou pas, vos retours d’expérience ?

1/3

Les médecins n’ont plus le choix. L’obligation du tiers payant sur la part remboursée par la Sécurité sociale est devenue effective le 1er... 48

Avec la salle de consommation à moindre risque, « 8 000 injections n'ont pas eu lieu dans l'espace public », dit le Dr Jean-Pierre Lhomme (Gaïa)

salle shoot

Le 17 octobre 2016, s'ouvrait, dans des locaux attenants à l'hôpital Lariboisière (AP-HP), la salle parisienne de consommation à moindre... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter