Les tabacologues appellent à la résistance sanitaire
Brève

Les tabacologues appellent à la résistance sanitaire

08.11.2010
  • 1289228661201256_IMG_47809_HR.jpg

Comme prévu, le prix des cigarettes a augmenté ce lundi de 6 % environ. La hausse est en moyenne de 30 centimes par paquet, soit 5,90 euros pour le paquet le plus vendu. Sur ces 30 centimes, 24 iront à l’État, qui devrait encaisser 660 millions de plus en un an (si les ventes ne baissent pas), 2,5 aux buralistes et 3,5 aux fabricants, à l’origine de la demande de hausse de prix.

De fait, seuls les fabricants sont satisfaits de cette hausse, qui intervient un an après la précédente et est de même montant. Les buralistes jugent qu’elle risque de relancer les achats en dehors du réseau officiel, de l’autre côté des frontières, où elles sont 20 à 30 % moins chères, à la sauvette ou sur Internet.

Quant aux associations de lutte contre le tabagisme et aux tabacologues, ils ne décolèrent pas. Pour l’Alliance contre le tabac, les prix auraient dû augmenter de 10 % au moins, comme le souhaitait d’ailleurs Roselyne Bachelot. À 6 %, la hausse « booste les profits de l’industrie du tabac et des buralistes, sans modifier significativement la consommation », estime l’Alliance. Elle s’inquiète des propos du ministre du Budget François Baroin annonçant qu’il veillera à ce qu’à l’avenir les augmentations soient de même, selon ses termes, « modérées et raisonnables » et « sans à-coups susceptibles de déstabiliser l’activité » des débits de tabac.

Les tabacologues, qui viennent de se réunir en congrès (Société nationale de tabacologie, « le Quotidien » du 4 novembre), lancent pour leur part un « appel solennel à la désobéissance civique et sanitaire », que relaie l’Office français de prévention du tabagisme : « La présidence de la République veut vous taxer plus. Refusez et faites le choix de la santé : arrêter de fumer en novembre 2010. ». Ils demandent : aux professionnels de santé de questionner 100 % des patients dans le mois qui vient et s’ils fument d’organiser l’arrêt du tabagisme ou à défaut sa réduction ; aux fumeurs de consulter un professionnel de santé, de téléphoner à Tabac-Info-Service 3989 ou d’arrêter seuls s’ils ne fument pas dans l’heure du lever et sont peu dépendants ; à l’entourage des fumeurs et aux médias de parler arrêt aux fumeurs « afin que la France défume et qu’une mesure fiscale voulue par la présidence de la République se transforme en succès sanitaire ».

Reste le poids des chiffres : en 2009, le marché du tabac a représenté 15,69 milliards d’euros et rapporté 9,9 milliards à l’État.

Quotimed.com, le 08/11/2010

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

L’Allemagne autorise la prescription et le remboursement du cannabis à des fins médicales

cannabis

Les députés allemands ont donné leur feu vert, ce jeudi, à la prescription médicale du cannabis, mais aussi à sa délivrance en pharmacie et... Commenter

L'équipe santé de Fillon consulte les médecins et promet de supprimer le TPG obligatoire

Fillon

François Fillon prend activement le pouls de la profession. Son équipe santé a rencontré les 18 et 19 janvier les leaders des principaux... Commenter

Primaire à gauche : le comparatif des programmes

Primaire à gauche : le comparatif des programmes-0

Liberté d'installation, secteur II, déserts médicaux, santé publique, politique hospitalière...  « Le Quotidien » a décortiqué les... 1

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter