Bioéthique : les évêques vigilants sur « la défense du plus vulnérable »
Brève

Bioéthique : les évêques vigilants sur « la défense du plus vulnérable »

04.11.2010

Le projet de loi de révision de la loi bioéthique comporte des sources d’inquiétude, a estimé le cardinal André Vingt-Trois lors de son discours d’ouverture de l’assemblée plénière des évêques de France, ce jeudi.

Alors que la discussion parlementaire doit s’ouvrir en début d’année prochaine, le président de la Conférence des évêques se félicite que « l’intérêt de l’enfant soit d’abord pris en considération » dans le texte proposé par le gouvernement. « De même, la prise en considération des cellules souches adultes et de celles provenant du sang de cordon ombilical peut être prometteuse. Nous ne pouvons que nous réjouir du travail des scientifiques qui cherchent avec patience et ténacité de nouvelles thérapies. Car tous, nous voulons que les malades soient guéris », rappelle Mgr André Vingt-Trois.

Restent les points d’inquiétude, le premier de la liste étant le respect de l’embryon. Pour le cardinal, le régime d’interdiction de la recherche sur les cellules souches embryonnaires, dérogatoire, est « très fragilisé » par le renoncement à sa visée explicitement thérapeutique. « Notre combat pour le respect de l’embryon humain ne relève pas d’une sorte d’attachement magique, mais d’une réflexion argumentée sur les risques que court l’humanité quand elle cède sur la défense du plus vulnérable », indique-t-il.

Concernant le débat sur l’accès à la connaissance des origines pour les enfants nés par procréation médicalement assistée avec tiers donneurs, il met en lumière « l’impasse dans laquelle nous nous sommes engagés par cette pratique ». Selon le dignitaire, la contradiction entre le désir de connaître ses origines et les exigences de l’anonymat du don n’est pas seulement « formelle et juridique ». « Elle résulte d’une erreur objective : la manipulation délibérée de la filiation, qui n’est ni dans l’intérêt de l’enfant ni dans celui de la société. »

Quotimed.com, le 04/11/2010

S. H.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Dix cliniques ferment par an : la FHP dénonce le « goût amer » du quinquennat Touraine

clinique

Lamine Gharbi ne regrettera pas Marisol Touraine au ministère de la Santé. À un mois du premier tour de la présidentielle, le patron de la... 2

Implants mammaires : la FDA recense 359 cas de lymphomes (LAGC) dont 9 décès

implants mammaire

L'agence américaine des médicaments (FDA) a reçu, au 1er février 2017, 359 notifications de lymphomes anaplasique à grandes cellules (LAGC)... Commenter

Baisse des forfaits dialyse : les néphrologues libéraux et la FHP consternés

dialyse

« Consternation », « inégalité et inquiétude ». Tels sont les mots du Syndicat des néphrologues libéraux (SNL) pour décrire la baisse des ta... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter