Hormone de croissance contaminée : procès en appel à partir de lundi
Brève

Hormone de croissance contaminée : procès en appel à partir de lundi

01.10.2010

Fernand Dray, 88 ans, ancien responsable d’un laboratoire de l’Institut Pasteur, et le Dr Elisabeth Mugnier, 61 ans, pédiatre à la retraite : ils ne seront plus que deux, lundi, devant la cour d’appel de Paris, à répondre d’homicide involontaire après le traitement, jusqu’en 1988, de 1 698 enfants par une hormone de croissance pouvant être contaminée ; 120 sont décédés de la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

Il avait fallu seize ans d’instruction avant que le premier procès ait lieu, du 1er février au 30 mai 2008. En janvier 2009, après sept mois de réflexion, le tribunal correctionnel avait relaxé les 6 prévenus (ils étaient 7, mais le Pr Jean-Claude Job était décédé trois mois auparavant), à la grande indignation des familles de victimes. Le parquet avait immédiatement fait appel de la relaxe de Fernand Dray, Elisabeth Mugnier et Marc Mollet (Pharmacie centrale des hôpitaux), qui est mort depuis.

L’accusation fait état de « graves fautes d’imprudence et de négligence », lors de la collecte d’hypophyses sur des cadavres (France Hypophyse), l’extraction de l’hormone (Institut Pasteur), les contrôles (Pharmacie centrale des hôpitaux) ou la prescription des traitements. Mais, selon les juges de première instance, la synthèse des témoignages n’a pas permis d’affirmer que « les pédiatres, biologistes et pharmaciens qui participaient au cycle d’élaboration et de distribution » de l’hormone « avaient conscience, à partir de 1980 (...) d’exposer les malades traités par ce médicament au risque de contamination par la MCJ ».

Le procès doit durer jusqu’au 24 novembre, à raison de trois journées d’audience par semaine. Les trois autres prévenus du premier procès, Henri Cerceau (ancien directeur de la Pharmacie centrale des hôpitaux), Jacques Dangoumau (ancien directeur de la Pharmacie et du Médicament au ministère de la Santé) et le Dr Micheline Gourmelen (médecin prescripteur), seront également rejugés, mais uniquement sur les intérêts civils.

Quotimed.com, le 01/10/2010

R. C.
Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

Épilepsie : l'ANSM alerte sur le risque de décès liés à l'utilisation hors AMM du Prodilantin

ansm

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met en garde les médecins des services d'urgence, de... 1

Calomniée mais confortée, l'interne Sabrina Ali Benali s'explique

Sabrina Ali Benali

Sa vidéo postée sur Facebook le 11 janvier a été vue 11 millions de fois. Un record. L’interne Sabrina Ali Benali y interpelle la ministre... 60

Primaire à gauche : pleins feux sur la santé, la protection sociale et les mutuelles !

debat

Jeudi soir, la première demi-heure du troisième débat de la primaire à gauche a montré à quel point la santé et la protection sociale sont... Commenter

A découvrir

l'annuaire du-diu

GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter

imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter