Les spécialistes, des « machines à sous » : un conseiller de Mélenchon et le Dr Frachon déclenchent la furie des médecins

Les spécialistes, des « machines à sous » : un conseiller de Mélenchon et le Dr Frachon déclenchent la furie des médecins

Marie Foult
| 13.04.2017
  • Pierru

Plusieurs associations de médecins libéraux, comme l'UFML, le patron de la Fédération des médecins de France (FMF) ou les Ainsoumis, un mouvement asyndiqué de praticiens de l'Ain qui lutte contre la loi Touraine, sont remontés à bloc contre le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, et ses responsables santé.

Le collectif des Ainsoumis a publié sur sa page Facebook, ainsi que sur Youtube, une série de vidéos, tirées d'une entrevue filmée en octobre dernier entre Jean-Luc Mélenchon, son porte-parole santé, le sociologue Frédéric Pierru, et le Dr Irène Frachon, pneumologue et lanceuse d'alerte de l'affaire Mediator.

Ils y discutent du programme santé du candidat à l'élection présidentielle, et notamment du suicide des soignants, de la représentation des médecins libéraux ou encore des études médicales.

Dans l'un de ces extraits, Frédéric Pierru évoque ainsi le « système pervers » de la représentation des médecins avec des syndicats de médecine de ville « très faibles » qui « pratiquent la surenchère » et compare les spécialistes à des « machines à sous ».

« Avant goût du communisme »

Il n'en fallait pas plus pour déclencher l'hystérie sur les réseaux sociaux. Le Dr Jérôme Marty, président de l'UFML, a réagi dans une série de tweets en des termes très crus.

 D'autres extraits des vidéos sont également repris dans d'autres tweets.

Le collectif des Ainsoumis, de son côté, se dit « ébahi par les dires de notre consœur [le Dr Irène Frachon N.D.L.R.], qui, bien qu'elle ait récemment prétendu ne pas faire de politique et ne soutenir personne, participait ainsi à l'élaboration du programme santé que Mélenchon a prévu ». La pneumologue a assimilé les spécialistes à des « tiroirs-caisses » lorsqu'ils reçoivent des patients en ALD qui pourraient être pris en charge par leur médecin traitant. « Il faut arrêter que certaines spécialités soient un super jackpot », poursuit la Brestoise, citant les cardiologues dont certains, exerçant en clinique peuvent selon elle toucher jusqu'à « 70 000 euros par mois ».

Le collectif reproche au Dr Frachon son « manque de confraternité », « un redoutable et injuste jugement envers toute une profession », et y voit « un avant (arrière) goût des heures sombres du communisme ».

Le candidat de la France insoumise, qui a fortement percé dans les sondages ces derniers jours, semble inquiéter la profession. Mais Jean-Luc Mélenchon craint lui aussi la réaction des médecins libéraux s'il venait à appliquer son programme (il défend le développement de la médecine salariée). « Quand on arrive au pouvoir, avec qui on parle ? », demande-t-il, très convaincu, à Frédéric Pierru.

« Oui au débat, non à l'injure ! »

Contacté sans succès jeudi par « le Quotidien », Frédéric Pierru a pu être joint ce vendredi matin*.

Il regrette la « virulence de certains porte-parole de la profession ». « Même si nous sommes dans le cadre d'une campagne, on n'injurie pas les gens », réplique le sociologue, qui appelle à un débat apaisé. « Je suis évidemment pour que les professionnels de santé gagnent correctement leur vie, assure-t-il. Je pointais seulement du doigt les très fortes inégalités de revenus entre les disciplines médicales. » La France Insoumise souhaite poser le problème de la juste rémunération de toutes les spécialités. « Cela me semble un sujet tout à fait légitime tant du point des inégalités d’accès aux soins que de la régulation de la démographie des professions de santé », précise le conseiller santé de Jean-Luc Mélenchon qui assure ne pas avoir dit que les spécialistes étaient des « machines à sous ». « Ce serait un propos absurde, explique-t-il. J’ai seulement dit que certaines spécialités techniques, comme la radiologie, bénéficiaient de "rentes de situation", ce qui est un secret de Polichinelle dans la profession. »

Le sociologue assume ses propos sur la représentation syndicale des médecins libéraux éclatée et ses conséquences sur les politiques publiques qui a selon lui été bien analysée par les travaux de sciences politiques. « Ce n’est pas un jugement mais un fait établi, poursuit-il. Les médecins le savent bien puisque très souvent la base s’en prend à ses syndicats et souvent dans des termes peu amènes. » 

Le représentant de la France Insoumise regrette la tournure des événements, les vidéos relayées sur les réseaux sociaux datant d'octobre lors d'auditions programmatiques de Jean-Luc Mélenchon.

« La France Insoumise souhaite évidemment dialoguer avec les porte-parole des médecins mais dans le respect mutuel et avec comme priorités l’égalité d’accès aux soins de toutes et tous d’une part, la rémunération équitable de toutes les spécialités d’autre part », conclut Frédéric Pierru.

* Article mis à jour le 14 avril à 10h00.

Source : Lequotidiendumedecin.fr
Commenter 54 Commentaires
 
Dr Soun Médecin ou Interne 20.04.2017 à 09h49

Ah ah ! Vous ne connaissez pas Irène Frachon. Moi, si. Que ne ferait-on pas pour faire parler de soi ? À classer dans le soviétisme de Mélenchon ? Si vous voulez : un soviétisme de façade. Quand Lire la suite

Répondre
 
docpneumo Médecin ou Interne 20.04.2017 à 09h25

Soyez honnêtes chers collègues, il y a du vrai. Quand je vois des allergologues faire de la plethysmographie, des Pneumos faire des EFR complètes avec gaz du sang à chaque consultation, plusieurs Lire la suite

Répondre
 
Virginie M Médecin ou Interne 19.04.2017 à 17h18

Il n'y a qu'à voir les dernières données sur les écarts de revenus entre les médecins d'une même spécialité ou entre spécialité ou avec un PH qui n'est pas plus fainéant qu'un autre, entre un Lire la suite

Répondre
 
doc911 Médecin ou Interne 20.04.2017 à 05h39

"un PH qui n'est pas plus fainéant qu'un autre" .... Hé hé, la formulation est assez étrange et révélatrice.

Répondre
 
Nemesis, la déesse de la juste colère Médecin ou Interne 18.04.2017 à 07h21

Il y a une certaine Vérite qui transparait en creux dans les propos de ce monsieur, la difficulté du corps médical à se mettre d'accord pour des propositions innovantes. Malheureusement tout le reste Lire la suite

Répondre
 
JEAN FRANCOIS C Médecin ou Interne 17.04.2017 à 10h49

Là c'est clair : s'il passe, je ferme mon cabinet, je vais me faire salarié mutuelle et faire de la médecine soviétique bâclée. Ce sera déprimant. Et retraite à 60 ans viite, viite.

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add

A Saint-Ouen, le dernier et vibrant hommage de François Hollande à l'hôpital public

hollande

« C'est probablement la dernière intervention que je fais sur la santé. » Ce mercredi, François Hollande s'est rendu à Saint-Ouen (Seine-Sai... 1

La FDA confirme le risque de réactivation de l'hépatite B après traitement contre l'hépatite C chez les patients coïnfectés

HEP C

S'appuyant sur une série de 29 patients, publiée le 25 avril dans les « Annals of Internal Medicine », le système de report des événements... Commenter

Campagne sauvage anti-IVG dans le métro parisien, la RATP porte plainte 

metro ivg

Dans la nuit de mardi à mercredi, des affiches anti-IVG ont été placées de manière illégale dans les emplacements réservés à la publicité à... 1

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter