39 % des généralistes s'estiment touchés par la pénurie médicale

39 % des généralistes s'estiment touchés par la pénurie médicale

Sophie Martos
| 20.03.2017
  • penurie

Plus de 80 % des patients et médecins déplorent la pénurie de praticiens en France, selon une enquête* menée par le site de prise de rendez-vous en ligne mondocteur.fr.

Plus précisément, un médecin sur deux se dit impacté par la pénurie dans sa région d'exercice. 26 % d'entre eux classent l'Ile-de-France comme la région la plus touchée par la carence de professionnels de santé, suivie de l'Auvergne-Rhône-Alpes citée par un médecin sur cinq. Même constat chez les...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commenter 7 Commentaires
 
Scared Médecin ou Interne 26.03.2017 à 18h04

La France a abandonné tout objectif politique constructif,au profit du populisme et la démagogie.Alors,courage et fuyons.

Répondre
 
JEAN B Médecin ou Interne 21.03.2017 à 14h50

Mais oui, l'entreprise d'assassinat de la médecine libérale suit son chemin de manière implacable ; même que dans l'organisation des ARS, le gouvernement avec notre chère Marissol Tourraine n'appelle Lire la suite

Répondre
 
Jean G Médecin ou Interne 21.03.2017 à 12h01

Le gouvernement socialiste prêche une chose (l'installation des jeunes comme MG) et fait tout pour que cela n'arrive pas (TPG, contraintes administratives, voire contraintes à l'installation- cf Lire la suite

Répondre
 
Jacques E Médecin ou Interne 21.03.2017 à 01h25

Oui, la médecine générale que nous avons pratiquée est en obsolescence programmée ; place aux grands centres étroitement surveillés où des praticiens domptés traiteront les maladies identifiées par Lire la suite

Répondre
 
DocJCA Médecin ou Interne 20.03.2017 à 20h19

Nous sommes étiquetés "entrepreneurs", et taxés comme tels ...Nous ne pouvons plus transmettre notre entreprise (notre patientèle, construite H24, 365 jours sur 365 ... ), alors que nos "aînés" Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
Brève

Présidentielle : le monde de la Recherche appelle à voter contre Marine Le Pen

le pen

Neuf dirigeants des principaux organismes publics de recherche ont appelé ce 27 avril « à voter contre » Marine Le Pen au second tour de... 9

À Belle-Île-en-Mer, François Hollande lance les travaux de reconstruction de l'hôpital

hollande

François Hollande a lancé officiellement, ce vendredi, la reconstruction de l’hôpital Yves-Lanco, à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), la plus... 5

Allergies alimentaires : les allergologues réclament des moyens

« Les allergies alimentaires constituent aujourd’hui la deuxième vague d’augmentation des allergies après celle des allergies respiratoires... Commenter

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter