Choléra : l'ONU peine à trouver des fonds pour Haïti

Choléra : l'ONU peine à trouver des fonds pour Haïti

Dr Lydia Archimède
| 27.02.2017
  • Haïti

L'ONU éprouve les pires difficultés à réunir les fonds promis aux victimes de l'épidémie de choléra en Haïti, selon une lettre de son secrétaire général Antonio Guterres, dévoilée par l'AFP. Début janvier le Dr David Nabarro à la tête de ce fonds avait déjà alerté : « L'argent est toujours un sérieux problème (...) Je n'ai jamais eu autant de mal à réunir des fonds pour une cause », avait déploré ce médecin britannique, ancien coordonnateur la lutte contre la récente épidémie de fièvre Ebola en Afrique de l'Ouest.

Sa mission lui a été confiée par l'ancien secrétaire général Ban Ki-moon en lançant le nouveau plan de lutte contre le choléra en Haïti, avant la fin de son mandat en décembre dernier, après avoir présenté les excuses de l'ONU aux Haïtiens, reconnaissant que le choléra avait été introduit par des Casques bleus népalais envoyés à Haïti après le séisme de 2010.

« Pour enrayer le choléra en Haïti et nous acquitter de notre responsabilité morale vis-à-vis de ceux qui ont été directement touchés, il faut que la communauté internationale s'engage pleinement et surtout que nous disposions des ressources nécessaires », avait déclaré Ban Ki-moon.

Seulement 2 % des fonds

Le nouveau plan, évalué 400 millions de dollars en 2 ans, vise, d'une part, à lutter contre l'épidémie (mesures d'assainissement, renforcement du système de santé et accès aux soins et au traitement) et d'autre part, à apporter une aide prioritaire aux victimes du choléra.

Deux mois après son lancement seulement 2 % des fonds nécessaires ont été recueillis. Le nouveau secrétaire général a adressé un courrier aux États membres des Nations unies, afin qu'ils confirment avant le 6 mars leur intention ou non d'aider Haïti.

Jusqu'à présent, seuls la France, le Liechtenstein, l'Inde, et la Chili et la Corée du Sud ont versé ensemble environ 2 millions de dollars au fonds de l'ONU, le Canada et le Japon l'ayant séparément doté de 7 millions. « Les contributions volontaires que nous avons reçues ne sont pas encore suffisantes pour couvrir ce qui est prévu », écrit Antonio Guterres dans son courrier. « Si les financements ne se matérialisent pas, une autre solution de financement devra être explorée », a-t-il ajouté.

Selon le Dr Nabarro, l'élection du président haïtien Jovenel Moïse, qui parachève un long processus électoral et met fin à une période de grande incertitude, pourrait être une opportunité pour Haïti et pour un développement à plus long terme. La semaine dernière, le nouveau président a nommé comme premier ministre le Dr Jack Guy Lafontant, gastro-entérologue, membre de l'American College of gastroenterology et de l'Association médicale haïtienne (AMH).

Il a été notamment membre du comité présidentiel pour la gestion des activités post-séisme. Il est président du Rotary club de Pétion-Ville, association qui œuvre dans le domaine social et médical notamment dans l'aide aux victimes de désastre, dans le soutien de projets d'eau potable et dans la lutte pour l'éradication de la polio.

Source : Lequotidiendumedecin.fr

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

A la une

add
sécurité

968 agressions déclarées en 2016 : année noire pour la sécurité des médecins

Le nombre de d'agressions de praticiens déclarées s'est envolé en 2016 pour atteindre un nombre record, selon un bilan de l'Observatoire de la sécurité des médecins publié en exclusivité par « le Quotidien ». Dans deux tiers des cas, les incidents concernent un généraliste. Les menaces verbales restent majoritaires mais les cas de vandalisme augmentent. 4

Baisses des forfaits techniques, suppression du modificateur ZLes radiologues en grève contre les coups de rabot tarifaire Abonné

La Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) appelle les spécialistes à une journée de grève nationale aujourd'hui pour refuser... Commenter

La surveillance active, une option viable dans les cancers de la prostate localisés

prostate

Deux études observationnelles publiées dans le « JAMA » dressent un tableau complet des effets secondaires associés aux différentes... 1

La CSMF réclame une loi de santé rectificative et détaille son projet politique

ortiz

À un mois du premier tour de la présidentielle, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) a placé le futur président de la Rép... 11

A découvrir
l'annuaire du-diu
GUIDE PHARMA SANTE

Le Guide Pharma Santé regroupe l’ensemble des informations et points de contacts des entreprises du monde de la Santé.

Consulter
imageagenda

Retrouvez tous les évènements
et congrès à venir

Consulter